MLS-SOC-SPO-SEATTLE-SOUNDERS-FC-V-COLUMBUS-CREW-SC:---MLS-CUP-FI

Crédit : AFP

MLS

Les Sounders, une dynastie?

Publié | Mis à jour

Incapables de répliquer aux efforts constants du Crew de Columbus en finale, les Sounders de Seattle ont dû faire une croix sur une deuxième coupe MLS consécutive.

Ayant participé à quatre finales au cours des cinq dernières années, les Sounders sont en quelque sorte abonnés aux succès. Une troisième coupe en cinq ans, mais surtout, une deuxième de suite, aurait toutefois ajouté beaucoup de crédibilité au discours de ceux qui veulent apposer l’étiquette de dynastie au club.

«D’un côté, il ne faut pas rester assis en pensant: "on aurait dû gagner" parce qu’on ne méritait pas de gagner, a tout d’abord mis au point le gardien Stefan Frei en vidéoconférence après la rencontre. Mais d’un autre côté, vous auriez aimé jouer à la hauteur de votre potentiel parce qu’il y avait une énorme opportunité de gagner deux fois de suite. Ça arrive très rarement. Qui sait si on se rendra une autre fois en finale? C’est un énorme gaspillage de notre part.»

Dans l’étau

C’est ainsi le Crew qui est sorti vainqueur du duel à Columbus, triomphant par la marque de 3 à 0. L’équipe de l’Ohio a amorcé le match en force et les Sounders n’ont jamais été en mesure d’endiguer la pression.

«C’est notre pire demie de la saison au pire moment pour nous, a avancé Frei. Nous n’étions pas la meilleure équipe aujourd'hui et ils ont gagné à juste titre.»

«J’ai l’impression qu’ils nous ont frappés avec une masse en première demie. J’ai senti que nous pouvions maintenir la cadence dans les premières minutes, mais ils étaient implacables. Ils nous ont mis dans l’étau et nous ne pouvions pas sortir de notre moitié de terrain», a pour sa part imagé Shane O’Neill.

Apprendre dans la défaite

Après la rencontre, l’entraîneur-chef des Sounders, Brian Schmetzer, est revenu sur sa décision de laisser quelques réguliers sur le banc, dont Kelvin Leerdam et Gustav Svensson. Les deux hommes avaient pourtant été des éléments importants dans la récente remontée de trois buts du club face au Minnesota United FC après avoir été appelés en relève.

Le pilote a reconnu que peu de choses avaient pesé dans la balance lorsqu’il a pris sa décision et qu’il considère le tout comme une leçon.

«Nous analysons la performance de l’équipe après chaque rencontre, ce que nous pourrions faire mieux et ce qui a fonctionné. Il y a eu de sérieuses délibérations à propos de certains joueurs, mais nous avons décidé d’amorcer le match avec cette formation, voir comment le match allait se dérouler et faire des changements», a-t-il expliqué.

«Je ne doute pas de moi-même, j'essaie d'apprendre», a ajouté celui qui dirige l'équipe depuis juillet 2016.