Cyclisme

Premiers Mondiaux virtuels: Pier-André Côté serein

Publié | Mis à jour

Même s’il visait une place sur le podium, Pier-André Côté tire du positif de sa participation aux premiers Championnats du monde eSport de cyclisme où il a pris le 19e rang, mercredi matin.

Côté, qui réside à Saint-Henri-de-Lévis, a signé le deuxième meilleur temps parmi les cinq Canadiens engagés dans cette épreuve virtuelle de 52,4 kilomètres sanctionnée par l’Union cycliste internationale (UCI) sur la plateforme Zwift.

L’Allemand Jason Osborne a mis la main sur le maillot arc-en-ciel tant convoité, écrivant une page d’histoire du cyclisme moderne.

«Je me permettais de rêver à un super résultat, mais la magie du vélo, c’est que tout le monde s’est présenté hyper prêt, gonflé à bloc. On a vu que le peloton était plus homogène que lors du Tour de France virtuel [NDLR : Côté avait fini deuxième lors d’une étape] où on était 15-20 cyclistes. Là, on était une quarantaine.»

«Je ne pense pas que j’ai eu une mauvaise journée, mais je ne pense pas que j’ai eu une journée extra bien non plus. Pour gagner une course comme celle-là, il faut vraiment que tous les trucs s’alignent», a exprimé l’athlète de 23 ans.

Réservoir vide

L’équipe canadienne a tenté une attaque lorsqu’il ne restait que 4 km à parcourir qui a rapidement été neutralisée par les autres cyclistes. L’ascension finale lors du dernier kilomètre a ensuite coûté cher aux représentants de l’unifolié. La course était diffusée en direct sur YouTube.

Matteo Dal-Cin, d’Ottawa, a fini septième, tandis que Charles-Étienne Chrétien, d’Amos, a pris le 48e rang.

«J’ai surfé dans les roues, mais au final, je commençais à serrer les dents et j’ai eu une panne sèche où j’aurais dû mettre toute la gomme. Il ne restait plus rien dans le corps. Je ne peux m’en vouloir, je n’ai pas fait d’erreurs», a mentionné Côté qui estime que d’autres compétitions de ce type auront lieu dans l’avenir, et ce, même lorsque la pandémie sera maîtrisée.

Côté se donnera quelques jours de repos avant d’amorcer sa préparation en prévision du camp d’entraînement de son équipe Rally Cycling qui se tiendra en Espagne, en janvier prochain.