Club de foot Montréal

L’Impact perdra son capitaine et... Jackson-Hamel

Publié | Mis à jour

La saison de l’Impact n’est pas encore officiellement terminée, mais on sait déjà que plusieurs joueurs ne seront pas de retour en 2021, dont Bojan, Anthony Jackson-Hamel, Jukka Raitala et Orji Okwonkwo.

Le Bleu-Blanc-Noir a annoncé vendredi qu’il n’exercerait pas son option sur les contrats de Bojan, Steeven Saba, Shamit Shome et Anthony Jackson-Hamel.  

Le prêt d’Okwonkwo ne sera pas renouvelé alors que Rod Fanni, Jukka Raitala et Jorge Corrales n’auront pas de nouvelle offre, eux dont le contrat prend fin le 31 décembre.

Ça ne signifie pas que tout ce beau monde ne sera pas de retour l’an prochain, mais ça veut dire que l’Impact se donne du temps pour négocier des ententes plus avantageuses avec ceux qu’il entend garder. Mais certains joueurs ne reviendront assurément pas.

Le directeur sportif, Olivier Renard, a confirmé les départs du capitaine Jukka Raitala, d’Anthony Jackson-Hamel, de Jorge Corrales, de Shamit Shome et d’Orji Okwonkwo entre autres. Dans le cas de Rod Fanni, il semble que la décision lui revienne s’il veut poursuivre sa carrière ou accrocher ses crampons.

Pas assez  

Bojan est arrivé à Montréal au milieu de la saison 2019 et l’équipe détenait une option pour la saison 2021 qui aurait fait de lui un joueur désigné.

En n’exerçant pas son option, le club veut peut-être seulement signer une nouvelle entente qui n’inclut pas une clause de joueur désigné.

«Ça ne veut pas dire que Bojan ne va pas rester ici. Nous sommes en discussion avec lui et son agent. C’est à lui de voir dans quel genre de projet il veut se lancer», a confirmé Olivier Renard en visioconférence en fin de journée, vendredi.

L’Espagnol a connu une fin de saison 2020 intéressante, mais n’a pas été en mesure de livrer tout ce qu’on attendait de lui, notamment en raison des blessures.

Il a récolté 7 buts et 2 passes en 25 matchs depuis son arrivée à Montréal.

Situation complexe  

L’annonce aussi tardive de ces mouvements de personnel va drôlement compliquer les choses lors du match de la Ligue des champions que l’Impact doit disputer à Olimpia, le 15 décembre.

«Les joueurs pour lesquels nous n’avons pas levé d’option, la ligue nous a dit qu’ils ne seraient pas obligés de venir avec nous pour la CONCACAF», a indiqué Renard en précisant que les contrats sont tout de même valides jusqu’au 31 décembre.

«On leur a dit qu’on voulait les avoir avec nous et je leur ai demandé dans les plus brefs délais de revenir vers nous afin que le personnel d’entraîneurs sache qui sera disponible.»

Qui plus est, l’Impact est lié à l’effectif qui a disputé le premier match du quart de finale contre Olimpia et la CONCACAF ne semble pas très flexible à cet égard.

Dans ces conditions, ça risque d’être drôlement compliqué pour l’Impact qui a perdu le premier match 2 à 1 au Stade olympique en mars dernier.

Et c’est sans compter sur le repêchage d’expansion du Austin FC qui pourrait faire perdre un joueur à l’équipe le jour même du match.

Victime  

Renard s’est surtout montré désolé pour Shamit Shome qui a été victime d’une décision purement comptable.

«C’est un garçon exceptionnel au niveau du caractère, il a fait des sacrifices énormes pour essayer de nous aider jusqu’à la fin», a-t-il dit en faisant référence à la hernie sportive pour laquelle l’Albertain a été opéré cette semaine.

«Ce qui a joué en sa défaveur, c’est le fait que son salaire fait partie du plafond salarial alors que d’autres jeunes ne sont pas comptabilisés sous le plafond.»

L’Impact a par ailleurs exercé son option sur les contrats de Clément Diop, James Pantemis, Jonathan Sirois, Karifa Yao, Clément Bayiha, Mathieu Choinière, Tomas Giraldo, Amar Sejdic, Romell Quioto et Mason Toye et avait déjà annoncé avoir renouvelé le prêt de Lassi Lappalainen en plus de conserver Luis Binks en prêt de Bologne l’an prochain.

Renard a mentionné que l’option de certains jeunes issus de l’Académie a été levée avec l’objectif de les envoyer en prêt l’an prochain.

Voyez le point de presse d'Olivier Renard dans la vidéo ci-dessus.