Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LHJMQ

«C'est le prix à payer, mais ça vaut le coup»

Publié | Mis à jour

Le joueur des Foreurs de Val-d’Or Maxence Guénette se considère privilégié. Dans les circonstances actuelles, l’espoir des Sénateurs d’Ottawa se trouve tout simplement chanceux de pouvoir pratiquer son sport de prédilection.

«C’est assez fou que nous puissions jouer, a-t-il dit, cité sur le site web des Sénateurs. Nous sommes très chanceux de pouvoir jouer. Ici à Val-d’Or, il n’y a pas beaucoup de cas [de COVID-19]. Nous sommes donc en mesure de jouer contre des équipes de notre division.»

Contrairement aux ligues juniors de l’Ontario et de l’Ouest, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a choisi d’amorcer sa campagne 2020-2021 à l’automne. Les deux autres circuits ont plutôt choisi de commencer leur campagne en 2021.

Les joueurs de la LHJMQ doivent toutefois faire certains sacrifices, mais cela en vaut la peine, selon Guénette.

«Il y a beaucoup de règles que nous devons suivre, mais si c'est le prix que nous devons payer pour pouvoir jouer, ça vaut le coup», a affirmé le défenseur de 19 ans.

«Un peu répétitif»

En zone jaune, les Foreurs ne peuvent qu’affronter les Huskies de Rouyn-Noranda et le Drakkar de Baie-Comeau.

«C’est un peu répétitif, a analysé Guénette. Ne pas pouvoir jouer contre les équipes des autres divisions, comme les Maritimes ou l'Est, est un peu triste, mais ça vaut le coup.»

Sur le plan personnel, Guenette connait une excellente saison. En 13 parties, il a amassé deux buts et 11 mentions d’aide pour 13 points.

«Je suis plus confiant en ce moment, a indiqué le choix de septième ronde (187e au total) lors du repêchage de 2019. Je suis plus solide. Je suis plus mature. J'ai pris du poids. Mon jeu va mieux et je m'améliore en tant que joueur. En étant en mesure de jouer, j'en profite pour faire un pas en avant.»