Dave Morissette en Direct

Le message de Bruny Surin aux jeunes victimes de racisme

Publié | Mis à jour

L’ex-olympien québécois Bruny Surin a connu une carrière sportive et une vie couronnée de succès. S’il y est arrivé, c’est parce qu’il a su se montrer plus fort que les obstacles qui auraient pu se dresser devant lui. Et ça implique le racisme.

Aujourd’hui, il implore les jeunes issus des minorités de ne pas se laisser décourager par la perspective de devoir rencontrer du racisme dans leur parcours. En fait, il les invite à ne pas l’utiliser comme excuse pour s’en tenir au statu quo. 

«Je me suis donné un devoir, a-t-il expliqué, en entrevue à "Dave Morissette en direct". Même dans le temps que je gagnais des médailles, que j'étais champion olympique (...) dire aux jeunes que tu sois blanc, ou noir, ou whatever, si vous avez un objectif, ne me dites pas que vous n’avez pas d'argent, ou que "mes parents n'ont pas ceci ou cela, je ne suis pas né dans la ouate", arrêtez-moi ça. Des fois, je suis sévère et je vais leur dire que c'est des excuses.»

Dans les faits, si le racisme est une plaie, il n’est pas insurmontable. Et Bruny Surin en est d’ailleurs un exemple.

«Ceux qui sont de la minorité, que ce soit plus difficile, ou whatever, il va y avoir des obstacles, a-t-il rappelé. Mais ne laissez pas ça vous empêcher, parce que le danger, c'est qu'avant de faire l'effort, avant d'aller vers leur objectif, leur rêve, que ce soit dans n'importe quel domaine, ils se mettent eux-mêmes cette barrière-là. "Je suis Noir, donc je sais que je ne vais pas arriver là, alors je ne vais pas faire l'effort." Wrong (erreur)! Tu passes à côté de quelque chose de vraiment incroyable.» 

«Parce que si j'avais fait cet exercice-là, il n'y aurait rien eu, a-t-il poursuivi. Je serais chez nous en train de me dire "quand j'étais jeune, j'aurais pu faire les Jeux olympiques, j'aurais pu partir en affaires, j'aurais pu être entrepreneur, créer ma fondation"... mais je n'aurais rien fait.»

Durant l’entrevue, l’ex-sprinteur a raconté comment il allait de porte en porte, au début de sa carrière, afin de trouver des commanditaires, sans se demander s’il n’aurait pas plus de facilité à en trouver s’il était blanc. Refusant l’amertume, il est parvenu à son objectif.

Voyez son récit en vidéo principale.

Voyez également, ci-dessous, deux autres segments de l’émission dédiée en entier à cet athlète qui a fait la fierté du Québec pendant plusieurs années.