Crédit : AFP

F1

La venue de Schumacher est un secret de Polichinelle

Louis Butcher

Publié | Mis à jour

Peu importe s’il remporte ou non le championnat en F2, dont il est le meneur à l’aube des deux dernières étapes qui auront lieu samedi et dimanche à Bahreïn, Mick Schumacher sera bientôt confirmé à titre de pilote titulaire de l’écurie Haas l’an prochain.

L’équipe américaine pourrait en faire l’annonce au cours des prochains jours, fait-on savoir. Peut-être attendra-t-elle le dénouement de la saison en F2, dimanche, pour officialiser cette nouvelle qui se veut le secret le moins bien gardé actuellement dans le paddock de la F1. 

Le fils de Michael, 21 ans, est membre de l’Académie Ferrari et la Scuderia se réserve le droit d’intervenir directement dans le choix des pilotes de l’équipe Haas, dont les liens étroits avec les Rouges sont connus.

Tout semble indiquer, par ailleurs, qu’un autre pilote, la recrue Nikita Mazepin, sera lui aussi recruté par Haas pour la saison 2021.

Le jeune Russe, également âgé de 21 ans, compte deux victoires cette année en F2, mais sa promotion est appuyée par la fortune de son père, Dmitry, qui, en maintes occasions, a été lié au rachat de bon nombre d’écuries en F1, dont Force India, Williams et même Mercedes.

Il est d’ailleurs très probable que Mazepin devienne l’actionnaire principal de l’équipe Haas qui, de peine et de misère, a réussi à échapper à la faillite en 2020.

«Mon but ultime» 

Schumacher se fait toujours avare de commentaires quand on lui parle de sa venue en F1 l’an prochain.

«Je ne nie pas que mon but ultime, c’est de rouler un jour en F1, a-t-il confié à des confrères allemands cette semaine. Mais la décision ne m’appartient pas et il faudra attendre la suite des événements.»

«Pour l’instant, je dois me concentrer sur les deux dernières épreuves de la saison en F2. Mon travail n’est pas terminé.»

Michael, dont le record de sept championnats du monde a été récemment égalé par Lewis Hamilton, a pris sa retraite de la F1 à l’issue du Grand Prix du Brésil en 2012.

Victime d’un traumatisme crânien lors d’un accident de ski à Méribel, en France, le 29 décembre 2013, qui a nécessité une intervention chirurgicale au cerveau, il poursuit sa convalescence dans le plus grand des secrets.