Crédit : AFP

F1

La Formule 1 ou rien pour Sergio Perez

Publié | Mis à jour

L’avenir en Formule 1 de Sergio Perez est bien incertain, lui qui n’a pas encore de baquet pour la prochaine saison. Le Mexicain sera toutefois fidèle au championnat des monoplaces tant et aussi longtemps qu’on voudra de lui.

Malgré une quatrième place provisoire au classement général, le pilote de l’écurie Racing Point a appris qu’il allait être remplacé par l’Allemand Sebastian Vettel en 2021, alors que la transition vers Aston Martin sera complétée. Le Québécois Lance Stroll occupe quant à lui l’autre poste.

Les options de Perez sont limitées. Plusieurs rumeurs l’envoient chez Red Bull, en remplacement d’Alexander Albon.

«Pour l’instant, j’attends la décision. Ce que [Red Bull] décide de faire, c’est hors de mon contrôle, a indiqué le pilote de 30 ans, cité sur le site web officiel de la F1. J’approche les trois dernières courses comme d’habitude, en me concentrant sur mon travail, en continuant de produire, et le reste n’est pas entre mes mains.»

«Si je n’ai pas la Formule 1, je ne me vois pas faire quelque chose d’autre. Je sais ce que je veux : le plan A est de continuer et le plan B est de prendre une pause d’un an, de voir comment je m’en sors sans la course, voir si elle me manque, si j’ai vraiment envie de revenir ou s’il y a une autre série qui m’intéresse», a ajouté Perez, qui n’exclut pas de simplement quitter le domaine du sport automobile.

Au sommet

Il serait plutôt dommage pour la Formule 1 de perdre un pilote du calibre de «Checo», qui participe au grand cirque depuis près d’une décennie. En Turquie, le 15 novembre, Perez est même monté sur le podium pour la première fois depuis 2018.

«Je l’ai dit auparavant, mais je suis ici depuis tant d’années, je veux continuer. Je crois que je suis au sommet de ma carrière, mais je veux aussi poursuivre pour une raison, un plan, un bon projet. S’il n’y a pas de bon projet pour garder ma motivation à 100%, je préfère ne pas m’engager», a déclaré le Mexicain.

Au classement, le pilote de Racing Point compte trois points d’avance sur Charles Leclerc (Ferrari) et quatre sur Daniel Ricciardo (Renault), au quatrième rang. Perez a également été contraint de rater deux Grands Prix en raison d’un test positif à la COVID-19.