Crédit : AFP

LNH

Transaction à venir à Tampa Bay

Publié | Mis à jour

Après s’être entendu avec le défenseur Mikhail Sergachev, une transaction est dans l’air à Tampa Bay alors que le directeur général du Lightning Julien BriseBois compte également miser sur Anthony Cirelli et Erik Cernak dans l’avenir.

«Ces trois joueurs n'ont pas encore exploité leur plein potentiel et nous n'avons jamais étudié la possibilité de ne pas les garder, a indiqué BriseBois, cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey. Je sais que je devrai échanger des joueurs pour les garder et j'ai bon espoir d'y parvenir.»

À la suite du contrat de trois ans octroyé à Sergachev mercredi, Cirelli et Cernak sont les deux derniers joueurs autonomes avec compensation avec qui le Lightning doit encore s’entendre.

«Je n'ai jamais eu de doutes que nous serons capables [de mettre Cirelli et Cernak sous contrat], et c'est encore le cas, a ajouté BriseBois. Comment y parviendrons-nous exactement? Je suis incapable de vous l'annoncer aujourd'hui, mais nous travaillons encore là-dessus.»

«Nous avons encore du temps avant le début de la saison et avant de devoir nous conformer au plafond de 81,5 millions $, a précisé le directeur général. Nous allons être sous le plafond à ce moment-là. Le plan est encore de conserver les services de ces trois jeunes joueurs pour l'avenir.»

Rien de nouveau

Le cas de Cirelli, un attaquant, est particulièrement intéressant. Évoluant dans l’ombre des Steven Stamkos, Nikita Kucherov et Brayden Point, celui-ci a connu une superbe saison de 44 points en 68 rencontres, également ponctuée d’un différentiel de +28. Sa contribution en défensive a été essentielle pour le Lightning et il a d’ailleurs reçu plusieurs votes pour le trophée Frank-J.-Selke.

Puisque le nom de Tyler Johnson a été placé au ballottage en octobre dernier et que le vétéran semble destiné à quitter le Lightning tôt ou tard, Cirelli peut s’attendre à encore plus de responsabilités au centre.

L’agent du joueur de 23 ans, Pat Morris, précisait toutefois au réseau TSN, plus tôt cette semaine, n’avoir «rien de nouveau à rapporter» quant aux négociations.

Tout en s’assurant de garder les services de Cirelli et Cernak, l’organisation floridienne doit trouver des solutions au niveau du cap salarial, qu’elle dépasse déjà de 1,9 million $ avec seulement 19 hockeyeurs sous contrat. Décidément, une importante transaction est nécessaire.