Crédit : AFP

Soccer

Diego Maradona: cinq souvenirs en Coupe du monde

Publié | Mis à jour

Le décès de l’Argentin Diego Maradona, à seulement 60 ans, a replongé de nombreux amateurs de soccer dans leurs vieux souvenirs, mercredi. Au-delà de sa carrière fructueuse en Italie, avec le club de Napoli, ses présences en Coupe du monde ont forgé la légende de ce joueur aussi talentueux que controversé. La «main de Dieu» en est le plus exemple.

La «main de Dieu»

Le grand triomphe de 1986 aura évidemment marqué la vie de Maradona. C’est lors de cette Coupe du monde que l’Argentin a inscrit un but controversé avec la main, lors des quarts de finale, face à l’Angleterre. Le pointage était de 0 à 0, à la 51e minute, quand Maradona a marqué ce premier but d’un doublé dans une victoire de 2 à 1. Après le match, le joueur affirmait que le filet avait été inscrit un peu avec sa tête, mais aussi un peu avec «la mano de Dios». L’Argentine allait battre ensuite la Belgique en demi-finale, grâce à deux autres buts de Maradona, et l’Allemagne de l’Ouest en grande finale.

Un coup de pied à Batista

Écarté de la sélection nationale au dernier moment en 1978, Maradona dispute finalement sa première Coupe du monde en 1982, en Espagne, à l’âge de 21 ans. L’histoire retiendra surtout le coup de pied dans le bas du ventre qu’il a servi au Brésilien Joao Batista, ce qui avait mené à son expulsion, vers la fin d’un match de groupe. Le parcours de l’Argentine s’était d’ailleurs arrêté à cette étape de la compétition.

Éliminer l’Italie... en Italie

À sa troisième Coupe du monde, qui est disputée en Italie, Maradona réussit l’inimaginable en ralliant même certains partisans de la «Squadra Azzurra» à sa cause au stade de Naples. L’Argentin, joueur-étoile du club de Napoli, aide alors son pays à vaincre l’Italie en demi-finale lors de la séance de tirs aux but. Si de nombreux Italiens lui en veulent, plusieurs Napolitains continuent de l’aduler. Dans une reprise de la précédente finale, l’Argentine baisse pavillon contre l’Allemagne de l’Ouest.

Un 34e et dernier but

Des problèmes de consommation de drogue, surtout la cocaïne, éclatent pour Maradana au début des années 1990. À la Coupe du monde de 1994, aux États-Unis, l’athlète alors âgé de 33 ans subit un contrôle positif à l’éphédrine. Il aura néanmoins eu le temps de disputer deux autres matchs pour l’Argentine, inscrivant d’ailleurs un 34e et dernier but en carrière pour la sélection nationale en 91 apparitions, toutes compétitions confondues.

En 2010 comme entraîneur

Après avoir totalisé huit buts en phase finale de la Coupe du monde comme joueur, Diego Maradona y retournera, mais à titre d’entraîneur. C’est en octobre 2008 qu’il est nommé sélectionneur de l’Argentine. Il guide le pays pendant le Mondial de 2010, en Afrique du Sud, non sans voler la vedette lors d’une curieuse conférence de presse où il émet des commentaires grossiers à l’endroit des journalistes. L’Argentine perd finalement en quart de finale. Maradona sera éventuellement congédié.