Crédit : Stan Behal/Toronto Sun/QMI Agency

LNH

LNH : «les joueurs doivent rester fermes»

Publié | Mis à jour

Si la pandémie de COVID-19 a été un élément de force majeure nécessitant une réouverture de la convention collective, les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) ne devraient pas créer de précédent en acceptant à nouveau de renégocier, selon l’agent de joueurs Andy Scott.

Le circuit Bettman a en effet demandé à l’Association des joueurs (AJLNH) quelques concessions salariales supplémentaires en vue de la prochaine saison. Or, les athlètes avaient déjà accepté de reporter 10 % de leur rémunération et de limiter la proportion du salaire retenu en fiducie à 20 % au mois de juillet.

La semaine dernière, la LNH avait en effet soumis deux propositions à l’AJLNH. La première proposait un report de 20 % et une remise en fiducie à 25 %. La deuxième serait d’opter pour un report de 26 %.

«La LNH attend une réponse de l’AJLNH et je ne pense pas que les joueurs ont l’intention de faire quoi que ce soit dans le sens de cette proposition, a dit Scott, d’après le quotidien "Ottawa Sun". En regardant tout ça dans son ensemble, vous revenez à la prolongation de la convention collective signée en juillet et quatre mois plus tard, ils cherchent déjà à renégocier.»

De l’avis de Scott, la situation n’a pas changé depuis la dernière entente et il estime que la LNH ne devrait pas relancer les négociations dans ce contexte.

«La convention a été prolongée au milieu de la pandémie. Rien n'a changé et aucune information n'a été révélée au cours des quatre derniers mois. Nous savions que nous étions en pandémie, ils ont terminé la saison dans une bulle. La LNH demande toutes ces concessions à un contrat qui a été officialisé il y a quatre mois.»

«Les joueurs doivent rester fermes et faire comprendre qu’ils ne veulent pas négocier au milieu de la convention collective.»