Crédit : Photo AFP

LNH

LNH: sept attaquants à surveiller en 2021

Publié | Mis à jour

Comme aux échecs, les directeurs généraux de la Ligue nationale de hockey (LNH) doivent prévoir deux ou trois coups à l’avance pour avoir du succès.

Voici une liste de sept attaquants qui pourraient être joueurs autonomes sans compensation avant l’âge de 30 ans au terme de la prochaine saison. Ils seront à surveiller d’abord sur la patinoire, mais aussi à l’extérieur advenant des négociations pour un nouveau contrat. Certains d’entre eux pourraient tout aussi bien être échangés à la date limite des transactions si jamais leur club se retrouve en voie de rater les séries éliminatoires.

Gabriel Landeskog

On imagine mal Gabriel Landeskog, capitaine de l’Avalanche, quitter la formation du Colorado. Or, il écoulera bientôt la dernière saison d’un contrat de sept ans d’une valeur de 39 millions $. La formation de Denver compte déjà dans ses rangs un attaquant au salaire annuel moyen très élevé, soit Mikko Rantanen (9,25 M $). De plus, la grande vedette de l’équipe Nathan MacKinnon passera assurément à la banque dans les prochaines années. Pour demeurer au Colorado, Landeskog, 27 ans, ne pourra se montrer trop gourmand.

Ryan Nugent-Hopkins

L’attaquant Ryan Nugent-Hopkins est très bien entouré à Edmonton, avec Connor McDavid et Leon Draisaitl qui sont les principales vedettes de l’équipe. En 2019-2020, il a inscrit 61 points, dont 24 en supériorité numérique, en 65 matchs avec les Oilers. Nugent-Hopkins, qui gagne 6 millions $ par année, risque aussi de devoir quitter son équipe actuelle s’il espère toucher une augmentation de salaire considérable.

Phillip Danault

Âgé de 27 ans, le Québécois Phillip Danault a déjà rendu de fiers services au Canadien de Montréal. Le moment est venu pour lui de décrocher le plus gros contrat de sa carrière. Certaines négociations ont déjà eu lieu avec le directeur général Marc Bergevin, en vain. Ce dossier n’a pas fini de faire jaser à Montréal. Danault en est à sa dernière campagne d’un contrat de trois ans et 9,25 millions $.

Taylor Hall

Maintenant avec les Sabres de Buffalo, Taylor Hall était déjà le joueur autonome sans compensation le plus convoité au terme de la dernière saison. Or, il a décidé de signer un contrat d’une seule saison à Buffalo pour un montant de 8 millions $. Sous les ordres de l’entraîneur-chef Ralph Krueger, Hall entend une fois de plus prouver sa valeur. Cela pourrait lui permettre de toucher le gros lot.

Jaden Schwartz

Le cas de Jaden Schwartz est intéressant chez les Blues de St. Louis. Mine de rien, l’athlète de 28 ans compte déjà cinq saisons de 55 points ou plus dans la LNH. Les Blues pourront-ils retenir ses services? Rien de moins sûr puisque la formation de St. Louis compte déjà cinq joueurs comptant pour 6,5 millions $ ou plus sur leur masse salariale, soit les attaquants Vladimir Tarasenko, Ryan O’Reilly et Brayden Schenn de même que les défenseurs Torey Krug et Justin Faulk. De plus, les Blues doivent aussi s’entendre sur les termes d’un nouveau contrat avec le gardien Jordan Binnington.

Nikita Gusev

Le Russe Nikita Gusev a reçu 9 millions $ pour deux ans de la part des Devils du New Jersey pour le convaincre de quitter la Ligue continentale de hockey (KHL) pour mieux évoluer en Amérique du Nord. Il a répondu à l’appel à sa première saison en totalisant 44 points en 66 matchs. Seul Kyle Palmieri a mieux fait que lui avec les Devils en 2019-2020, avec une récolte de 45 points. Gusev, 28 ans, pourrait certainement prolonger son association avec le club du New Jersey.

Brandon Saad

Ayant déjà porté les couleurs des Blackhawks de Chicago et des Blue Jackets de Columbus, l’attaquant Brandon Saad se retrouve avec l’Avalanche. Le franc-tireur écoule pour sa part la dernière saison d’un contrat de six ans pour 36 millions $. Saad risque pour sa part de devoir accepter une diminution de salaire pour la suite de sa carrière. En 58 matchs avec les Blackhawks la saison dernière, il a été limité à 33 points, mais a tout de même inscrit 21 buts.