Crédit : AFP

LNH

Joe Thornton l’élément manquant des Leafs?

Publié | Mis à jour

Même s’il est âgé de 41 ans, Joe Thornton est peut-être l’élément qui manquait aux Maple Leafs de Toronto pour atteindre les sommets tant convoités.

C’est ce que croit le directeur général du HC Davos Raeto Raffainer, pour qui Thornton évolue présentement dans la Ligue nationale suisse.

À l’évidence, Raffainer est bien impressionné par ce qu’il voit du vétéran de 22 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

«[Les Maple Leafs] savent exactement ce qu’ils ont acheté en allant le chercher, a-t-il dit jeudi en entrevue à Sportsnet. Le feu dans ses yeux et dans tout son corps quand il veut gagner quelque chose, ce sera énorme. Ça aidera l’organisation [des Leafs] à gagner, c’est certain.»

Après avoir passé 15 saisons à San Jose, Thornton a accepté un contrat d’un an avec les Leafs le 16 octobre dernier.

En plus d’avoir amassé 31 points (7 buts et 24 aides) en 70 matchs la saison dernière avec les Sharks, Thornton a remporté 49,4% de ses mises en jeu. Au cours de sa longue carrière, il a maintenu un taux d’efficacité de 52,5% à ce chapitre.

«Même si ses statistiques ont baissé un peu la saison dernière, il aura un impact incroyablement grand lors des mises en jeu importantes. Pour l’avantage numérique, on n’a même pas besoin d’en parler. Quand le personnel d’entraineur lui donne un rôle, il est toujours là.»

La grande forme

Jusqu’à présent, le joueur de centre ontarien fait très bien en Suisse où il a récolté sept points (2 buts et 5 aides) en six matchs.

«Ça ne me surprend pas, car je suis un grand partisan de la LNH, a indiqué Raffainer. J’ai vu les performances de Joe la saison dernière. Je le connais en tant que joueur depuis près de 20 ans. Il est encore le meilleur dans la ligue pour anticiper le jeu, voir les jeux, voir les joueurs que personne ne voit.»

Choisi au premier rang du repêchage 1997 par les Bruins de Boston, Thornton a amassé 1509 points, dont 420 buts, en 1636 matchs dans la LNH. Il est le meneur parmi les joueurs actifs pour les points et les mentions d’aide.

«Quand il est prêt à jouer, la manière dont il s’entraine chaque jour, je ne vois pas pourquoi il devrait arrêter s’il reste en santé. Beaucoup gens rigolent, disent qu’il est tellement vieux. Mais l’impact qu’il a sur la glace, sur le jeu, est encore incroyable», a conclu Raffainer.