HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-VANCOUVER-CANUCKS---GAME-FOUR

Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Bo Horvat déçu du départ de Tyler Toffoli

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Canucks de Vancouver, Bo Horvat, comprend très bien la situation des directeurs généraux et du plafond salarial à respecter, mais il n’est pas moins déçu par le départ de Tyler Toffoli, désormais avec le Canadien de Montréal.

«"Toff" a fait beaucoup de bonnes choses pour nous durant la courte période où il était ici», a convenu Horvat, au cours d’une entrevue publiée par le journal Vancouver Sun.

Toffoli, qui a profité de son autonomie pour conclure une entente de quatre ans et 17 millions $ avec le Tricolore le 12 octobre dernier, semblait un partenaire idéal pour compléter Horvat.

En incluant les séries, Toffoli a récolté 14 points, dont huit buts, en 17 matchs avec les Canucks. Une entorse à une cheville l’a toutefois freiné durant les éliminatoires.

Le 25 août, pendant la deuxième partie de la série de deuxième tour contre les Golden Knights de Vegas, Toffoli avait d’ailleurs souligné son retour au jeu avec un but et deux mentions d’aide dans une victoire de 5 à 2 des Canucks. Il avait notamment ouvert la marque dès la deuxième minute de jeu avant d’alimenter Horvat, auteur de deux buts ce soir-là, durant une supériorité numérique, plus tard en première période. Avec Toffoli en uniforme, le capitaine des Canucks avait totalisé quatre buts lors des six derniers matchs du duel face aux Knights.

Solution à l’interne?

Le départ de Toffoli laisse un trou aux côtés de Horvat, notamment sur le jeu de puissance, mais la solution pourrait être à l’interne chez les Canucks. Brock Boeser, Jake Virtanen et Brandon Sutter peuvent tous évoluer à l’aile droite.

«Les gars doivent peut-être simplement hausser leur jeu d’un cran, car c’est une situation sans précédent pour beaucoup de directeurs généraux. Je ne suis pas certain de ce qui va arriver», a mentionné Horvat, ne croyant visiblement pas que les Canucks ajouteront un attaquant de premier plan d’ici le début de la prochaine saison.

En plus de laisser partir Toffoli, les Canucks n’ont pu retenir les services du gardien Jacob Markstrom, ajoutant plutôt le vétéran Braden Holtby devant le filet. Malgré ces choix difficiles, la formation de Vancouver risque toujours de dépasser le plafond salarial de 81,5 millions $.

Un entraîneur apprécié

À travers les incertitudes, Horvat est toutefois clair sur un point : il espère qu’une prolongation de contrat sera bientôt offerte à l’entraîneur-chef Travis Green. Celui-ci entame la dernière année de son entente avec les Canucks.

«Travis veut tellement gagner et comme joueur, c’est ce que tu veux d’un entraîneur, a indiqué Horvat. Il faut avoir un peu d’humour et garder un ton léger dans le vestiaire, mais en même temps, il faut être sérieux au bon moment. Travis est un mélange de tout ça.»