OLYMPICS-ICEHOCKEY/

Crédit : Photo d’archives

Canadiens de Montréal

Tomas Plekanec dévoile ses intentions

Publié | Mis à jour

Tomas Plekanec a déjà joué huit matchs cette saison avec les Chevaliers (Rytiri) de Kladno, une équipe de deuxième division en République tchèque. À 38 ans, il a encore l’amour du hockey et un objectif très précis en tête.

Le hockey en République tchèque est actuellement paralysé, comme à plusieurs endroits dans le monde. La pandémie de COVID-19 frappe ce pays d’Europe encore plus fort qu’à la première vague au printemps avec près de 9000 cas par jour sur une population de 10,7 millions d’habitants.

«Nous n’avons pas joué depuis un mois, a précisé Plekanec. Nous avons toutefois recommencé les entraînements et à patiner à l’aréna. Nous devrions reprendre la saison d’ici une semaine. Il y a encore beaucoup de cas, mais c’est mieux qu’il y a quelques semaines. Ça repart dans la bonne direction. Mais la deuxième vague est beaucoup plus intense et forte que la première. Vraiment plus forte.»

Niveau différent

Plekanec, qui est le capitaine de son équipe, avait amassé 10 points (5 buts, 5 passes) en huit matchs avant l’interruption de la saison.

«Je suis encore en pleine forme, je n’ai pas ralenti, a-t-il répliqué en riant. J’ai de bons chiffres, mais je joue dans une deuxième division. Ce n’est pas le top comme niveau. On est loin de la LNH. Mais j’ai comme mission de ramener l’équipe de Kladno en première division. Pour y arriver, nous devrons gagner le championnat. J’aimerais revoir l’équipe de Kladno dans la première ligue.»

«Je joue cette année, je jouerai probablement la saison prochaine, idéalement en première division, et après ça, on verra. Je pourrais toujours prendre ma retraite dans deux ans.»

Le 68

À Kladno, Plekanec devrait aussi avoir le bonheur de jouer avec un ami de longue date, Jaromir Jagr. L’ancienne gloire des Penguins de Pittsburgh n’a pas encore joué cette année.

«Jaromir devrait recommencer à jouer prochainement. Il patine avec l’équipe. Comme je le connais, il devrait jouer bientôt. Il a 48 ans, il pourrait jouer jusqu’à 50 ans. Je le crois réellement. Il aime trop le hockey. S’il n’a pas une blessure majeure, il s’accrochera.

«À 48 ans, il ne sera pas le meilleur joueur de la ligue, mais l’un des bons. Il marquera encore des buts en supériorité numérique. Il a encore un impact, il est dans une bonne condition physique et il est toujours aussi fort en protection de rondelle.»

Encore du temps

Si Jagr prolongera sa carrière jusqu’à probablement 50 ans, Plekanec aura des choix à faire bien avant cet âge. Mais pour l’instant, il n’y pense pas trop. Une offre d’emploi du CH dans un rôle de recruteur ou de développement des joueurs pourrait-elle le charmer ?

«Je suis encore un joueur, je poursuis ma carrière. Je joue chez moi à Kladno. J’ai encore du plaisir. Je n’ai pas encore à me poser de questions sur mon futur, sur les propositions d’emplois qui pourraient m’intéresser. J’y penserai un jour, probablement dans deux ans.

«Je ne peux pas dire que je ne dirai jamais oui à un emploi dans la LNH. Mais j’ai encore du temps pour y réfléchir. Je me concentre sur le hockey à Kladno et sur ma famille.»