Crédit : photo DIDIER DEBUSSCHERE

Boxe

Le combat de Simon Kean tombe à l’eau

Publié | Mis à jour

Une tuile est tombée sur la tête d’Eye of the Tiger Management, mercredi matin. Le combat entre Simon Kean et l’Albertain Stan Surmacz, qui devait avoir lieu la semaine prochaine à Rimouski, a été annulé.

Kean (19-1, 18 K.-O.) s’est fracturé la main gauche lors d’une session avec un partenaire d’entraînement au gymnase. Le tout a été confirmé par voie de communiqué. 

 «C’est une mauvaise nouvelle, a mentionné le promoteur Camille Estephan. Cette blessure arrive au pire moment possible.»

«S’il était demeuré en santé après son duel du 21 novembre, il aurait eu un combat aux États-Unis avant la fin de l’année. C’est bien dommage.»

Son entraîneur Vincent Auclair a parlé des circonstances de cette blessure qui a mené à l’annulation du duel contre Surmacz (12-1, 7 K.-O.).

«C’est arrivé samedi contre un boxeur amateur, a-t-il expliqué. C’est un coup mal placé et j’ai vu tout de suite que la douleur était intense.»

«Pour moi, il était hors de question qu’il fasse le combat à une main même si Simon voulait le faire. Simon est un guerrier.»

«Sa main gauche, c’est celle de son jab. Une arme que je voulais qu’il utilise plus souvent dans ses prochains combats.»

Pas avant février

Dans le meilleur des scénarios, Kean sera prêt pour un combat en février ou en mars.

«Cette blessure pourrait être bénéfique dans un certain sens parce que nous pourrons poursuivre le travail amorcé dans le gymnase lors des dernières semaines», a ajouté Auclair.

Ce qui est dommage pour le poids lourd, c’est qu’il avait une chance en or de fermer le clapet à ses détracteurs. Ce sera pour une prochaine fois.

Le gala de Rimouski présentera un total de quatre combats. En plus des deux duels du Carré d’As (Ulysse-Germain et Claggett-Théroux), Raphaël Courchesne et Adam Dzycka seront aussi en action.