Impact de Montréal

La Ville accorde une exception à l'Impact

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal a obtenu un coup de pouce de la Santé publique en vue des éliminatoires de la MLS. 

En entrevue à l’émission JiC, mercredi, le directeur sportif du Bleu-Blanc-Noir, Olivier Renard, a confié que l’organisation venait de conclure un accord avec les autorités sanitaires de Montréal. 

«On va pouvoir rester à Montréal pour s’y entraîner jusqu’au dernier moment avant de se rendre en Nouvelle-Angleterre», a annoncé Renard. 

L’Impact a rendez-vous avec le Revolution de la Nouvelle-Angleterre le 20 novembre dans le cadre d’un match de barrage. Sans ce compromis de la Santé publique, les joueurs auraient quitté la métropole québécoise au cours des prochains jours. 

«Ça, je dois dire que c’est une aide morale à tous les niveaux, a indiqué Renard. On serait peut-être déjà partis demain ou vendredi vers le New Jersey et, là, ça donne une semaine de plus aux joueurs pour récupérer et profiter de leur famille. Ça va être une quarantaine modifiée, c’est-à-dire : domicile, terrain d’entraînement, domicile, terrain d’entraînement, rien d’autre.» 

Renard a par ailleurs confirmé ce que l’on soupçonnait déjà : le milieu de terrain Victor Wanyama, sélectionné par l’équipe nationale du Kenya, manquera à l’appel face au Revolution.

Voyez la discussion complète entre Olivier Renard et Jean-Charles Lajoie dans la vidéo ci-dessus.