Crédit : Photo Dominic Chan, Agence QMI

LHJMQ

Mondial junior: une expérience à la fois inédite et connue

Publié | Mis à jour

Le prochain Championnat mondial de hockey junior aura pour les partisans rivés à leur écran une saveur de déjà-vu, mais leur offrira une bonne part d’éléments particuliers qui devraient assurer la qualité de leur expérience télévisuelle.

Certes, le tournoi conservera plusieurs caractéristiques, dont celles de réunir l’élite mondiale des moins de 20 ans et de se tenir durant les Fêtes.  

Aussi, il se tiendra au domicile des Oilers d’Edmonton, soit à l’endroit même où la finale de la coupe Stanley a eu lieu cette année. Le public se trouvera sur ces points en pays de connaissance. Toutefois, il y aura des différences visibles entre les matchs éliminatoires de la Ligue nationale (LNH) et le Mondial junior.

Au plan logistique, ce sera très similaire, mais Hockey Canada, la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) et l’organisation des Oilers n’ont pas autant d’argent à consacrer pour cet événement, comparativement à la LNH pour ses récentes séries. Le circuit Bettman a dépensé entre 75 et 90 millions $ pour la reprise de ses activités ayant eu lieu à Toronto et dans la capitale albertaine.

Pour le Championnat junior, la technologie LED sera utilisée, ce qui constituera un clin d’œil aux aurores boréales du Nord canadien. Question de suivre la tradition des tournois internationaux, des voitures seront placées aux extrémités des gradins : seule différence, les véhicules seront de marque Chevrolet – le commanditaire de Hockey Canada – au lieu de la Skoda de l’IIHF.

«Côté apparence, nous utilisons quelques éléments inspirés de la LNH et on en ajoute de notre cru. Avec le thème de l’événement qui sera relié aux lumières du Nord, notre ligne de pensée suivra cela, a déclaré au quotidien Edmonton Sun le directeur exécutif du tournoi pour Hockey Canada, Riley Wiwchar. Ce sera excellent.»

«La fédération nationale ne voulait pas que ce soit une copie carbone de la Coupe Stanley. Et il y a les réalités budgétaires, mais ce sera vraiment bon et unique pour les juniors, a promis Tim Shipton, l’un des coresponsables de la production pour Oilers Entertainment Group lors de la finale 2020 de la LNH. Notre expertise que nous avons pu déployer dans la bulle LNH et le fait que ce tournoi junior soit beaucoup plus court que les séries de la LNH ont aidé.»

Différente réalité pour les joueurs 

Le processus entourant les tests de dépistage de la COVID-19 sera le même que celui des éliminatoires de la Coupe Stanley, tous les membres des équipes participantes devant s’y soumettre au départ et à l’arrivée à Edmonton le 13 décembre. Le tout sera suivi d’examens quotidiens jusqu’à la fin de la compétition.

Cependant, le reste sera passablement différent chez les juniors. Les formations n’auront ainsi pas à changer de vestiaire constamment à chaque rencontre. Le Rogers Place en comprend suffisamment pour satisfaire aux besoins des 10 équipes en présence. Celles-ci auront donc leur propre vestiaire. Elles auront un port d’attache attitré où elles s’entraîneront pour la totalité de leur séjour.

Toujours d’après le journal local, l’IIHF assignera les équipes à chaque vestiaire. Par contre, en tant que champions en titre, les Canadiens devraient se retrouver dans les espaces spacieux des Oilers. À l’hôtel, chaque joueur aura sa chambre durant sa quarantaine obligatoire. Éventuellement, tous se retrouveront dans le même établissement; un joueur aura un cochambreur. Ils auront à circuler à pied pour se diriger vers le Rogers Place.

Pour ce qui est des officiels et autres employés, ils voyageront dans des navettes désinfectées entre un autre hôtel et l’aréna. Aucun corridor extérieur ne sera aménagé, contrairement aux séries LNH.

Le Championnat aura lieu du 25 décembre au 5 janvier.