Crédit : AFP

Fréderic Lord

Tout se jouera pour l'Islande à TVA Sports

Tout se jouera pour l'Islande à TVA Sports

Fréderic Lord

Publié 05 novembre 2020
Mis à jour 05 novembre 2020

Pour la Hongrie et l’Islande, le 12 novembre revêt des allures de finale. En l’espace d’un match à Budapest, leur sort sera joué. Une victoire et c’est la qualification pour l’Euro 2020... programmé pour juin 2021 (on a vraiment besoin de vous rappeler pourquoi?).

Et cette victoire, ça pourrait bien être le dernier moment d’extase pour cette nation qui en ressortira gagnante, parce qu’elle sera tout de suite reversée dans «le groupe de la mort». 

Le 12 novembre prochain, en plus du choc entre la Hongrie et l'Islande, TVA Sports présentera aussi la rencontre de barrage entre la Géorgie et la Macédoine du Nord.

De mémoire, jamais n’avait-on vu un groupe plus relevé que celui qui nous a été révélé en novembre 2019 par le tirage au sort en Roumanie : l’Allemagne, la France et le Portugal réunis au sein du groupe F. Même si vous n’avez jamais regardé 90 minutes de ballon dans votre vie et même si vous n’êtes pas rompus aux expressions des millénariaux, vous comprenez pourquoi ce groupe est celui « de la mort. »

Donc du début : le champion du monde 2014, le champion du monde 2018, le champion d’Europe 2016... et l’Islande et la Hongrie. Le match devrait donc être le pinacle de ce cycle de compétition pour ces deux pays.

Dans les circonstances, une qualification serait pour les deux nations une réussite extraordinaire indépendamment du sort qui devrait logiquement leur être réservé en phase finale. Pour la Hongrie, ce serait une quatrième participation à la compétition après avoir baissé pavillon en huitièmes de finale en 2016. Pour l’Islande, une deuxième participation et probablement la fin d’un cycle pour ce groupe qui a tant fait rêver le monde du soccer.

Dans le vestiaire, les deux entraîneurs pourront utiliser les mots que mon ami Jean-Charles Lajoie utilisait pour parler de sa nomination au Gala Artis : « mieux vaut être un des privilégiés invités au party que de regarder Dave gagner en jogging à maison. »

Rebranding sur glace  

En Islande, il semblerait qu’on fasse rarement les choses à moitié comme en fait foi l’annonce du nouvel emblème de la sélection nationale.

Quel avenir pour le format?  

À ce stade-ci de l’histoire, les spéculations et rumeurs de toutes sortes vont bon train quant à la forme que prendra l’Euro 2020. 

Dans une décision inédite, l’UEFA avait désigné 12 villes pour accueillir la compétition cette année. Mais les circonstances ont changé. (A-t-on vraiment besoin de vous expliquer pourquoi encore!?!? Faut suivre, vous retardez le groupe.) 

Bref, la dernière en lice : le tournoi pourrait finalement se jouer en Russie, ce qu’a aussitôt démenti l’UEFA

De nombreux intérêts financiers sont en jeu et les organisateurs sont sûrement écartelés entre ses différentes nations-membres, ses commanditaires, ses télédiffuseurs... et les différents directeurs de santé publique du continent.

Au final, le côté financier nous assure la tenue de l’événement à partir du 11 juin prochain. Les autres parties vont décider du format.