Crédit : AFP

LNH

Mikhail Sergachev devra-t-il quitter le Lightning?

Publié | Mis à jour

Le nom du défenseur Mikhail Sergachev est maintenant gravé sur la coupe Stanley, mais le mystère persiste à savoir s’il sera toujours auprès de ses coéquipiers, dans le vestiaire du Lightning de Tampa Bay, au début de la prochaine saison.

«Je vous aime, les boys. C’est le plus beau jour de ma vie!», a écrit Sergachev, sur son compte Instagram, lundi, en publiant une photo de tous les noms des membres du Lightning inscrits sur le prestigieux saladier d’argent.

Le défenseur russe, 22 ans seulement, se retrouve dans une position particulière, lui qui est joueur autonome avec compensation au moment où le Lightning peine à respecter le plafond salarial fixé à 81,5 millions $. Il est évident que le directeur général Julien BriseBois fera son possible pour retenir les services de Sergachev qui, rappelons-le, avait été acquis du Canadien de Montréal, en juin 2017, en retour de l’attaquant québécois Jonathan Drouin. Le temps est toutefois venu pour le défenseur de passer à la banque.

Cinq millions $ par saison?

Pour avoir une idée de ce que devrait avoir l’air le nouveau contrat de Sergachev, sa situation est comparée à deux autres défenseurs de 22 ans ayant, comme lui, été repêchés au premier tour en 2016.

Si le CH avait sélectionné le Russe au neuvième rang cette année-là, les Bruins de Boston et les Coyotes de l’Arizona avaient respectivement appelé Charlie McAvoy et Jakob Chychrun aux 14e et 16e échelons de ce même encan. Or, McAvoy a conclu, l’an dernier, un contrat de trois ans pour 14,7 millions $ (moyenne de 4,9 millions $ par saison) avec les Bruins. Chrychrun, lui, touche un salaire annuel de 4,6 millions $ en vertu d’une entente de six ans et 27,6 millions $ conclue avec les Coyotes, en novembre 2018.

Le meilleur de sa cuvée

Dans la cuvée 2016, Sergachev représente celui qui, avec une récolte de 106 points (en 228 matchs de saison régulière), vient au premier rang parmi tous les défenseurs. McAvoy suit avec 92 points, tandis que le Québécois Samuel Girard, un choix de deuxième ronde, prend la troisième place avec ses 84 points.

Encore une fois, le présent contrat de Girard avec l’Avalanche du Colorado (35 millions $ pour sept ans) laisse deviner que Sergachev pourrait bientôt toucher une somme considérable. À propos des statistiques du défenseur russe, il faut ajouter ses 17 points, dont six buts, en 46 rencontres éliminatoires. En 25 matchs lors des récentes séries, sur la route menant à la coupe Stanley, il a notamment affiché une utilisation moyenne de près de 23 minutes par match.

Pour ajouter au casse-tête chez le Lightning, l’attaquant Anthony Cirelli et le défenseur Erik Cernak sont également joueurs autonomes avec compensation. Cirelli peut également s'attendre à une bonne augmentation de salaire. Sergachev est très important pour le Lightning, mais des sacrifices devront être faits tôt ou tard à Tampa.