Crédit : Photo le Journal de Montréal, Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

La relève du CH sous la loupe du directeur du développement

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal ont rarement pu se targuer d'avoir un bassin d'espoirs aussi profond qu'à l'heure actuelle. 

Le directeur général Marc Bergevin a empilé les choix au repêchage dans les dernières années. En lançant plusieurs fléchettes sur le mur, il augmentait ses chances de toucher la cible, sachant que la séance de sélections est une science inexacte.        

En pleine pandémie, les espoirs du Tricolore sont présentement éparpillés aux quatre coins du globe. Certains ont la chance de disputer des matchs compétitifs, d'autres doivent encore attendre ou sont plongés dans l'incertitude. 

Le directeur du développement du CH, Rob Ramage, a fourni des mises à jour au sujet de plusieurs jeunes joueurs de l'organisation, jeudi, lors d'une vidéoconférence avec les journalistes montréalais. 

Le TVA Sports.ca a recueilli ses commentaires. 

Au sujet de...          

Jesperi Kotkaniemi          

Joue présentement dans la Liiga avec l'Assat de Pori

«C’était vraiment important pour lui de jouer du hockey professionnel en ce moment. Il est à la maison, à Pori, dans un environnement dans lequel il est confortable.

«Il doit poursuivre là où il a laissé. Cet été, il était formidable à regarder. Les joueurs européens sont chanceux car il y a de bons programmes de hockey là-bas. C’est certainement mieux que les entraînements et le gymnase chaque jour.» 

«Hannu Laine est notre recruteur en Finlande. Il surveille Kotkaniemi et Jesse Ylonen. Il assiste parfois aux rencontres sur place. Il nous tient informés de ce qui se passe avec eux. Idem pour nos joueurs suédois, on a deux recruteurs en Suède.» 

Jan Mysak          

En attente du début de la saison dans la Ligue junior de l'Ontario

«Il devrait participer à la coupe Karjala [un tournoi annuel en Finlande]. C’est excellent pour lui. Le niveau de compétition est très bon. Il affrontera de plus vieux joueurs. 

«Fait intéressant à son sujet : je lui ai parlé récemment, et il va discuter avec son compatriote Tomas Plekanec au cours des prochains jours pour profiter de ses conseils. Quelle merveilleuse occasion pour un jeune joueur tchèque.» 

Lukas Vejdemo          

Joue avec Sodertalje en deuxième division suédoise (Allsvenskan)

«Je crois qu’il a beaucoup progressé. Par rapport à sa première année en Amérique du Nord, c’était un différent joueur l'an passé. Il poursuit sur cette lancée cette année. Il joue avec plus de confiance. Il est en très bonne forme, il patine très bien et a une bonne tête de hockey.»

Jesse Ylonen          

Joue avec les Pelicans dans la Liiga

«Jesse a fait un bref séjour à Laval vers la fin de la dernière saison. Il a pu avoir un aperçu de la culture du Rocket, ce qui est fantastique. Il doit continuer à gagner en maturité et en confiance. Ne sois pas timide.» 

Mattias Norlinder         

Joue dans la meilleure ligue suédoise, la SHL, avec Frolunda

«Je lui ai parlé hier [mercredi]. Ouf... Il est plaisant à regarder. J’ai eu la chance de le voir sur place l’an passé. Son partenaire était Tobias Enstrom, ce qui était parfait pour lui. Toby a eu une très belle carrière dans la LNH et il était un bon mentor pour Mattias. Mattias avait été élu joueur du match et avait amassé un but et deux aides. 

«J’ai vu des faits saillants cette année. Il m’a dit qu’il jouait 19 minutes par match, en plus d’être employé en avantage numérique. Je lui ai demandé comment les choses allaient. Il a répondu qu’il était correct, mais qu’il devait s’améliorer et être plus fort. C’est un gars humble, il est silencieux, mais il a une aura quand il est sur la patinoire, sa confiance ressort. 

«Je suis excité, vraiment excité à propos de ce joueur. C’est sa première année dans la SHL, alors il y aura des erreurs d’apprentissage. Il est vraiment déterminé, c’est un travaillant et un rink rat. J’espère qu’on le verra avec nous plus tôt que tard.» 

Vasily Demchenko          

En attente du début de la saison dans la Ligue américaine

«Son agent est à Ottawa. Nous lui avons parlé via Zoom. Son anglais est limité. Vincent Riendeau parle avec les recruteurs et tente de repérer les jeunes gardiens de but. Vinny est plus impliqué dans le dossier des gardiens. J’ai parlé à l’agent de Demchenko la semaine dernière. Il voudrait s’en venir ici dès que possible et commencer à s’entraîner.» 

Jake Evans          

En attente du début des camps d'entraînement de la LNH

«Jake, je l’ai regardé beaucoup lorqu’il était capitaine à Notre Dame. Sa progression a été tout simplement fabuleuse. Joël Bouchard a fait de l’excellent travail auprès de lui à Laval. Jake est prêt pour la LNH. Il va batailler pour un poste, mais il est de calibre.» 

Ryan Poehling          

En attente du début des camps d'entraînement de la LNH

«Il a eu une année difficile. Il l’admet lui-même. Un peu d’adversité ne fait pas de mal. Je lui ai parlé il y a quelques semaines et il est affamé. Je lui ai demandé comment avait été son expérience dans la bulle. Il m’a confié que ç’aurait été plaisant de jouer, mais toute cette situation ne l’a rendu que plus affamé. Il veut jouer avec les Canadiens l’an prochain.

«Il met les bouchées doubles à l’entraînement. Je crois que son attitude est excellente. Il voit la dernière saison comme une leçon à tirer.» 

Cole Caufield          

Devrait amorcer sa saison avec les Badgers du Wisconsin le 13 novembre prochain, dans la NCAA

«Son entraîneur Tony Granato ne dit que des bonnes choses à son sujet concernant son éthique de travail et le rôle de leader qu’il a assumé. Sa démarche est à un autre niveau depuis son retour du camp d’évaluation américain. Il a faim. Il a été question de la possibilité qu’il signe son contrat d’entrée l’an passé, mais il est au bon endroit en ce moment. 

«Laissons-le gagner en maturité, tant sur le plan physique que psychologique. Il a eu un bon été d’entraînement, il a travaillé fort avec ses amis du programme de développement américain au Michigan.»  

Alexander Romanov          

En attente du début des camps d'entraînement de la LNH

«Il s’est retrouvé dans une situation difficile. Il a reçu un temps de jeu limité en Russie à partir du moment où son équipe savait qu’il ne signerait pas un autre contrat dans la KHL. C’était très frustrant pour lui. 

«Pourtant, avant le Championnat mondial junior, son équipe lui a redonné plus de temps pour qu’il soit en jambes pour le tournoi. C’était frustrant comme situation. 

«Je lui ai parlé, c’était il y a deux jours, je crois. C’est merveilleux de discuter avec lui. On sent son énergie et son enthousiasme au bout du fil. Il a eu une belle expérience dans la bulle, il a adoré ça. Il est fébrile à l'idée de revenir à Montréal. 

«On verra de quel bois il se chauffe, mais il ne lésinera pas sur les efforts. Chaque fois qu’il embarque sur la patinoire, il amène une étincelle.» 

Brett Stapley, une carte cachée         

Son équipe, l'Université de Denver, se rendra dans une bulle à Omaha avec neuf autres formations, le 1er décembre

«C'est un joueur qui passe peut-être sous le radar. Il en sera à sa troisième année dans la NCAA et sa progression est excellente. Il est un des joueurs d'impact de l'Université de Denver sur le plan offensif. Encore une fois, on parle d'un choix de septième tour. Jake Evans en est un, Cayden Primeau aussi. C'est le sept chanceux, peut-être! On pourrait parler de plusieurs autres espoirs, nous en avons plein qui s'en viennent.»