Crédit : Pierre-Paul Poulin / JdeM

Canadiens de Montréal

Canadiens: le Complexe Bell doit rester fermé

Publié | Mis à jour

Les joueurs du Canadien de Montréal font face à un nouvel obstacle dans leur préparation pour la prochaine saison, puisque la Santé publique a refusé l’accès au Complexe sportif Bell de Brossard, jeudi.

L’équipe a fait une demande officielle au gouvernement du Québec, comme le prévoit le protocole de la Ligue nationale de hockey (LNH), mais les autorités ont refusé de permettre l’ouverture des installations. La Santé publique a en effet traité la demande du Tricolore de la même façon que pour tout autre centre sportif en zone rouge.

«Nous allons respecter les mesures imposées par le gouvernement», a simplement réagi Paul Wilson, le vice-président principal, affaires publiques et communications de l’équipe.

En vertu du passage en zone rouge, le gouvernement du Québec a mis en place plusieurs directives pour freiner la propagation de la COVID-19. Fermer les installations sportives est l’une de ces mesures. Initialement prévues jusqu’à mercredi, les mesures ont été prolongées pour quatre semaines supplémentaires, soit jusqu’au 23 novembre.

La dernière saison de la LNH a été interrompue le 12 mars dernier lorsque les premiers cas ont été déclarés en Amérique du Nord. Un tournoi éliminatoire à 24 équipes a ensuite eu lieu dans les villes-bulles de Toronto et Edmonton cet été.

La LNH espère maintenant amorcer la prochaine campagne le 1er janvier. Le plan est de disputer une saison complète de 82 matchs.