Crédit : AFP

F1

Imola: d’excellents souvenirs pour Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Lorsqu’il se rendra sur le circuit d’Imola, à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 d’Émilie-Romagne, le Québécois Lance Stroll retrouvera le théâtre de sa conquête du titre en Formule 3 européenne en 2016.

À l’époque âgé de 17 ans, le Montréalais avait remporté deux des trois courses tenues sur cette piste et terminé deuxième dans l’autre.

Puisque le circuit a été retiré du calendrier de la F1 en 2006, Stroll n’est jamais retourné là-bas depuis. Mais la pandémie de COVID-19 a forcé les dirigeants de la F1 à être créatifs pour qu’une saison ait lieu, et Imola effectuera cette fin de semaine un retour éphémère.

«C’est mon [meilleur souvenir de course], a affirmé Stroll à propos de son sacre, dans un communiqué. J’ai l’impression que ça fait une éternité! Il y avait beaucoup de champagne ce soir-là. C'était tellement émouvant et une énorme réussite dans ma carrière de pilote. J'ai travaillé très dur pour le gagner et cela rend l'idée de retourner à Imola encore plus spéciale.»

En Italie, Stroll tentera de voir le drapeau à damiers après une disette de quatre courses constituée de trois abandons et d’une non-participation en raison de la COVID-19. C’est justement sur la péninsule italienne qu’il a terminé pour la dernière fois une épreuve, montant sur la troisième marche du podium à Monza.

La fin de la disette?

Le pilote de Racing Point devra toutefois être au sommet de sa forme, puisque la Formule 1 a décidé de limiter les activités à deux jours pour cette course, comparativement à trois habituellement. Ainsi, deux séances d’essais libres seront sacrifiées.

«Je suis très excité! Non seulement Imola est un circuit si célèbre, mais nous aurons aussi le format de deux jours, qui a le potentiel de vraiment mélanger les choses. J'ai aussi de bons souvenirs là-bas, donc c'est un week-end que je vais savourer.»

La pression sera donc chez les pilotes, qui n’auront que très peu de temps pour trouver leurs marques sur une piste où les dépassements peuvent être difficiles.

«C’est clairement une piste très technique et étroite par moment. Je pense que la précision sera très importante. Ce ne sera pas facile. Trouver ses marques sera un défi à chaque tour pour tous les pilotes. Ça va être exigeant mentalement et physiquement», a conclu Stroll.

La seule séance d’essais se déroulera ainsi samedi, avant les qualifications. La course suivra le lendemain.