Impact de Montréal

Dur d’être enthousiaste

Publié | Mis à jour

L’Impact a subi une quatrième défaite en cinq matchs, hier soir, alors qu’il s’est incliné au compte de 1-0 devant le Nashville SC.

Cette fin de saison ressemble à presque toutes les dernières, c’est devenu un refrain connu : l’Impact se maintient dans la course aux éliminatoires durant la majeure partie de l’année et quand la situation se corse dans les dernières semaines, il s’écrase, échappe des matchs qu’il ne devrait pas perdre et finit par être déclassé.  

Pour l’instant, l’Impact est au neuvième rang du classement dans l’Est. Il est donc toujours en position d’entrer en éliminatoires pour la première fois depuis 2016. Mais pour finir le travail, il devra faire bien mieux que ce qu’il a montré contre Nashville, mardi soir.

«Au-delà du résultat, l'Impact n'en fait pas assez actuellement pour susciter de l'enthousiasme (...) il faut allumer un petit feu, a souligné notre analyste Vincent Destouches, mercredi, à "JiC". Les séries, ça s'en vient et l'équipe n'a pas l'air d’être au courant. Parce que Nashville n'est pas une meilleure équipe. Mais hier, ils ont mieux exécuté leur plan de match.»

Des calendriers révélateurs  

Le classement n’indique cependant pas tout, a observé Vincent, par la suite. Parce que si on regarde les calendriers de l’Impact (9e rang) et de Nashville (7e rang) en 2020, on réalise que les clubs n’ont pas fait face au même niveau d’adversité :

«Les calendriers sont tellement inégaux, que je trouve que le mérite est dissolu dans tout ça», a souligné notre analyste.

«Ce n’est pas une excuse pour l'Impact, il doit mieux faire, mais il faut aller au-delà du classement quand même.»

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.