Boxe

Fury: l'opportunité d'une vie pour Kean

Publié | Mis à jour

On saura dans les prochains jours si le Québécois Simon Kean affrontera véritablement l'Anglais Tyson Fury dans un combat de championnat du monde des poids lourds.

Et contrairement à ce que plusieurs pourraient croire, l'ancien poids lourd Jean-François Bergeron pense que Kean pourrait causer la surprise.

«La boxe de poids lourds, ça peut souvent se décider par la puissance, a-t-il dit en entrevue à l'émission JiC, mardi soir. Est-ce que c'est tout le temps ça? Non, par contre, quand t'as la puissance, tout peut arriver.

«On va se le dire, Tyson Fury est très, très bon. Ce n'est pas le plus grand cogneur, mais c'est l'un des boxeurs les plus talentueux des poids lourds, qui se déplace, qui est dur à toucher, il n'est pas facile à toucher solidement, donc ça prend une bonne stratégie.»

En 2007, Bergeron avait vécu une situation semblable alors qu'il avait accepté de relever le défi face au géant russe Nikolai Valuev.

«Les gens me rencontraient et me souhaitaient bonne chance, mais je voyais dans leurs yeux qu'il se disaient "mais t'es malade, tu t'en va te faire tuer", s'est-il remémoré.

«Cela dit, des opportunités comme celles-ci, ça n'arrive pas souvent et c'est le genre de combat qui peut définir ta carrière. Il faut rêver gros dans la vie, quand tu fais ça, tu veux aller au sommet et c'est ce que Simon veut faire. J'espère que les Québécois vont l'encourager parce qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver.»

Voyez l'entrevue complète de Jean-François Bergeron dans la vidéo ci-dessus.