Crédit : AFP

MLS

MLS: une excitante course dans l’Est

Publié | Mis à jour

Le calendrier condensé de la Major League Soccer (MLS) donne droit à tout un sprint final pour une participation aux matchs éliminatoires dans l’Association de l’Est. Toutes les équipes peuvent encore mathématiquement y croire, ce qui rendra chaque confrontation excitante.

L’Impact de Montréal, au neuvième rang, est au beau milieu de ce fouillis. Seulement 10 points séparent actuellement les équipes allant du 7e au 14e et dernier rang. Il n’y a cependant de la place que pour 10 clubs.

L’Union de Philadelphie, le Toronto FC, le Crew de Columbus et l’Orlando City FC sont tous assurés de participer au bal automnal, bien que ces équipes n’aient pas encore toutes confirmé qu’elles obtiendront l’avantage du terrain en terminant dans le top 4.

Avec respectivement 30 et 29 points et trois matchs à disputer, il semble aussi bien improbable d’écarter le New York City FC et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre des favoris. La coupe se situe en ce moment à 21 points.

Les équipes sur la corde raide sont l’Inter Miami CF (10e, 21 points) et le Fire de Chicago (11e 21 points), qui peut toutefois se targuer d’avoir un match en main sur ses adversaires.

Le club d’expansion floridien, lui, n’affrontera qu’une seule fois un rival direct dans la course aux séries d’ici la fin de la saison, soit le FC Cincinnati (14e, 16 points). L’Inter Miami affrontera deux dangereuses équipes avant ce duel face au Petit Poucet dans l’Est, soit Toronto et le FC Dallas.

Qui passera?

Les Red Bulls de New York (7e, 26 points) ont de la marge de manœuvre et pourront se permettre d’échapper un duel, voire deux, d’ici la fin. Ils ont peut-être le trio de matchs le plus difficile devant eux (Nouvelle-Angleterre, NYCFC, Toronto), mais ils devraient tenir leur bout.

Une position et un point derrière suit le Nashville SC, l’autre nouvelle concession de la MLS. Eux aussi peuvent se permettre un faux pas ou deux lors de leurs quatre dernières rencontres, mais des défaites face à l’Impact ou le Fire pourraient être très coûteuses. L’équipe du Tennessee n’a perdu qu’un seul de ses huit derniers matchs.

Le Bleu-Blanc-Noir, de son côté, jouera probablement son match le plus important face à Nashville, mardi. Un deuxième revers consécutif pourrait placer plusieurs adversaires à distance de frappe, et plus particulièrement le D.C. United (13e, 18 points), qui sera le dernier opposant des Montréalais.

Parlant du club de la capitale américaine, deux de ses quatre victoires cette saison ont eu lieu la semaine dernière. Le changement d’entraîneur semble aider le D.C. United, qui se frottera au Crew, aux «Revs» et à l’Impact.

Finalement, plusieurs craignent un réveil tardif du géant endormi d’Atlanta United (12e, 19 points). Amputés de Josef Martinez, les représentants de la Géorgie n’ont pas été très convaincants cette saison et croiseront sur leur route deux équipes déjà qualifiées et le faible FC Cincinnati. Tout peut encore arriver.

Rappelons que les têtes de série 7 à 10 devront disputer une partie de plus avant d’accéder aux matchs à la ronde. Toutes les rencontres en séries seront sans lendemain, donc les clubs qui tentent d’y accéder ont intérêt à embrasser cette philosophie très rapidement.