MLS

Le Nashville SC est plus qu’une équipe d’expansion

Publié | Mis à jour

Le Nashville SC est peut-être une équipe d’expansion, mais pour Thierry Henry, elle représente un vrai poison.

«C’est une équipe de la vieille école dans le genre anglais pour moi. Ils aiment jouer avec cinq joueurs derrière pour déranger les équipes qui jouent haut, a mentionné l’entraîneur-chef de l’Impact, lundi. On les a affrontés en présaison, ç’a été vraiment difficile, un combat à tous les égards.» Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessus.

Et avec presque une saison complète derrière la cravate, on peut affirmer sans avoir peur de se tromper que Nashville sera encore plus impénétrable mardi soir qu’il ne l’a été lors de la présaison.

De fait, Nashville n’a subi que deux revers à ses 13 dernières sorties, ce qui n’est vraiment pas mal du tout.

Il y a certainement des choses que cette équipe fait très bien pour se retrouver au cœur de la lutte avec une huitième place dans l’Association de l’Est.

Athlétique et agressive

Thierry Henry semble avoir beaucoup de respect pour ce que son homologue, Gary Smith, a bâti en quelques mois à la barre de l’équipe du Tennessee.

«On joue contre une équipe athlétique et agressive dans le bon sens du terme. Ils sont bons sur les ballons arrêtés et l’équipe est difficile à presser parce qu’elle saute les lignes.»

«Ce n’est pas facile de rentrer dans ce championnat et ils ont su le faire. Je tire un coup de chapeau à leur "coach" et ce qu’il arrive à faire.»

En plus d’avoir son adversaire en estime, Henry reconnaît que son équipe ne réagit généralement pas très bien contre ce type d’adversaire.

«C’est le genre d’équipe qu’on n’aime pas affronter. Chaque fois qu’on en a affronté une, on a eu de la difficulté.»

Efficace sur les phases arrêtées

Nashville accorde peu de buts et n’en marque pas tellement plus, mais demeure efficace sur les phases arrêtées.

«Ils sont très bons sur les jeux arrêtés, ils semblent toujours croire qu’ils peuvent marquer chaque fois», a observé Luis Binks.

Mais ce n’est pas tout. Cette équipe joue avec confiance et est très efficace pour sortir le ballon de son territoire.

L’identité de jeu et le rôle de chacun dans le système semblent très clairs, comme le fait remarquer Henry quand il parle du travail du défenseur Walker Zimmerman.

«Quand Zimmerman monte, il donne l’impression que la balle est pour lui.»