Impact de Montréal

«C'est ma faute»

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de l’Impact, Thierry Henry, a insisté pour prendre l’entière responsabilité de la défaite de son équipe, samedi soir, contre le New York City FC, au Yankee Stadium.

L’Impact n’a pas disputé un mauvais match, mais une erreur individuelle du défenseur Rudy Camacho a permis au NYC FC de prendre les devants à la 68e minute et ensuite, la digue a cédé chez l’Impact, qui a finalement perdu 3-1.   

Henry, avant de s’attribuer le blâme, n’a rien voulu entendre au sujet des difficultés que peut poser à ses hommes le petit terrain du Yankee Stadium.

«L'erreur effectuée sur le premier but n'a rien à voir avec la taille du terrain, a-t-il souligné. C'est un ballon qui doit être dégagé, c'est une erreur individuelle, encore une fois ça nous arrive. Comprenez bien, ce n'est pas pour accabler le joueur, mais ça n'a rien à voir avec la taille du terrain.»

«C'est un match qu'on avait bien en main, où on aurait dû marquer avant, et on se finit encore une fois en difficulté», a-t-il ensuite déploré.

Henry a avancé que la décision de rentrer à Montréal, dans les jours précédent ce match, n’était peut-être la bonne et s’en est attribué la responsabilité.

«C'est ma faute, a-t-il d’abord lancé. Peut-être qu'on aurait dû rester, s'entraîner. J'ai voulu faire confiance aux gars, penser au mental... c'est ma faute! Aucun problème. Ces gars-là composent avec quelque chose d'extrêmement difficile. Je prends le blâme.»

«On a opté de rentrer pour quatre jours, a-t-il également mentionné. Je pense que sur le plan physique, les gars, ils étaient bien, mais peut-être que sur le plan émotionnel c'était un peu trop, je ne sais pas.»

Enfin, Henry a également confirmé que s’il a retiré Ballou Tabla du match seulement quelques minutes après l’avoir fait rentrer, en deuxième demie, ce n’est pas parce que l’ailier s’était blessé...

Voyez le point de presse dans la vidéo ci-dessus.