Crédit : Photo Dominick Gravel

Canadiens de Montréal

Trios chez le CH: Julien donne quelques indices

Publié | Mis à jour

Fini le premier trio, le deuxième trio et le troisième trio chez le Canadien de Montréal! L’entraîneur-chef Claude Julien préfère parler du «top 9».

Maintenant que le Tricolore semble avoir davantage de munitions à l’attaque, Julien a trouvé une heureuse façon de ne pas froisser l’ego de certains joueurs.

Au centre, Phillip Danault, Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki devraient donc logiquement profiter d’un temps d’utilisation semblable, à moins d’une performance chancelante un certain soir.

«Nous pourrons éliminer les statuts de numéro 1, numéro 2 et numéro 3 pour classer nos trios, suggérait-il, jeudi, lors d’une généreuse vidéoconférence avec les médias montréalais. Je peux former trois premiers trios aujourd'hui et les modifier demain. Je pourrais interchanger les joueurs et toujours avoir trois bons trios.»

Anderson et Toffoli : des francs-tireurs

Si Brendan Gallagher, Josh Anderson et Tyler Toffoli semblent être les ailiers droits du «top 9», l’entraîneur a laissé savoir que Toffoli pourrait aussi être utilisé à gauche à certaines occasions.

«Nous étions déjà une bonne équipe à 5 contre 5, mais nous manquions de marqueurs comme Anderson et Toffoli», a par ailleurs souligné Julien.

Grâce à leurs qualités, Anderson et Toffoli, assurément membres du «top 9», risquent aussi de contribuer sur le jeu de puissance du Canadien, soit sur la première unité de supériorité numérique ou sur la deuxième unité.

Faudrait voir avec Julien, par contre, si ces termes de «première unité» et «deuxième unité» peuvent encore être utilisés avec l’avantage d’un homme... À suivre!