Crédit : AFP

LNH

Connor Brown s'entend avec les Sénateurs

Publié | Mis à jour

Tout juste avant de passer en arbitrage salarial, l’attaquant Connor Brown et les Sénateurs d'Ottawa se sont entendus sur les détails d'un contrat de trois saisons, jeudi.

L'entente rapportera une moyenne de 3,6 millions $ par année au joueur de 26 ans. Le quotidien Ottawa Sun avait rapporté cette semaine que le hockeyeur souhaitait 4,8 millions $ pour un an, tandis que son organisation lui offrait 2,25 millions $.

«Les négociations étaient quelque peu stressantes, a admis Brown, ses propos étant repris par le site LNH.com. C'était comme faire un tour de montagnes russes. Je pense que les circonstances d'incertitude que nous vivons dans le monde entier ont évidemment joué un rôle. Mais c'est très excitant. Je me sens soulagé et excité que ce soit réglé, je peux maintenant penser au camp d'entraînement et me préparer pour la prochaine saison.»

La campagne 2019-2020 a été la première de Brown à Ottawa après son acquisition des Maple Leafs de Toronto le 1er juillet 2019. Il a récolté 16 buts et 43 points en 71 matchs, un sommet en carrière. Il a également été le deuxième meilleur pointeur des «Sens» la saison dernière, derrière Brady Tkachuk.

Un jeune «vétéran»

Brown fait partie d’un très jeune groupe à Ottawa. L’attaquant n’a pas voulu se mouiller par rapport à ses attentes, mais il croit définitivement que la jeunesse aura son mot à dire dans les succès de l’équipe.

«C'est difficile de faire des prédictions en ce moment, car plusieurs de ces jeunes joueurs n'en sont qu'à leurs débuts. Alors le rendement de notre équipe dépendra de l'impact qu'auront ces joueurs, qu'ils soient prêts à franchir la prochaine étape immédiatement ou qu'ils aient encore besoin d'un peu de temps. C'est difficile à dire, mais je crois que nous avons de très bonnes personnes ici», a confié Brown.

Avec ce nouveau contrat s’ajouteront des responsabilités, a confié le directeur général Pierre Dorion par communiqué, lui qui s’attend à ce que son protégé continue de faire entendre sa voix dans le vestiaire. «Il assure la présence d'un vétéran au sein de notre formation et peut être utilisé dans toutes sortes de situations de jeu. C'est un joueur durable, il possède une solide éthique de travail, il a développé de bonnes habitudes à l'entraînement et il est perçu comme un leader par ses coéquipiers.»

Brown a complété cette année un pacte de trois ans et de 6,3 millions $.

Choix de sixième tour, le 156e au total, de l’équipe de la Ville Reine en 2012, il a totalisé 142 points, dont 59 buts, en 324 rencontres en carrière dans la Ligue nationale.