Crédit : AFP

F1

Stroll: mystère élucidé

Publié | Mis à jour

Le mystère entourant la maladie qui a forcé Lance Stroll à déclarer forfait au Grand Prix de l’Eifel, en Allemagne, il y a deux semaines, a été élucidé.

Le pilote québécois a été déclaré positif à la COVID-19 au lendemain de l’épreuve, le 11 octobre, lors d’un test effectué à son retour à la maison en Suisse. 

Maintenant rétabli, Stroll a obtenu le feu vert des autorités de la F1 pour reprendre son volant en fin de semaine à l’occasion du Grand Prix du Portugal. Il en a fait lui-même l’annonce mercredi matin sur les réseaux sociaux.

«J’ai été testé lundi et mon résultat est négatif, a-t-il rapporté. Je me sens en grande forme et j’ai hâte de courir en fin de semaine.»

Dans un communiqué diffusé quelques minutes plus tard, le directeur sportif de l’écurie Racing Point a établi la chronologie précise des événements qui ont mené au forfait de son pilote au Nürburgring.

Cette mise au point était jugée nécessaire, on l’imagine, pour remettre les pendules à l’heure à la suite de certains commentaires émis par des observateurs avertis, dont Jacques Villeneuve, laissant croire qu’on a voulu cacher les vrais motifs de l’absence de Stroll.

Or, nous avons maintenant l’heure juste et le pilote québécois, qui va célébrer ses 22 ans le 29 octobre, avait une bonne raison de céder son baquet à Nico Hülkenberg.

Maux récurrents

«Lance a d’abord manifesté des maux d’estomac récurrents pendant la semaine précédente au Grand Prix de Russie, a relaté Otmar Szafnauer. Il a été testé négatif à la COVID-19 à plusieurs reprises, conformément aux mesures appliquées en F1.

«À son arrivée en Allemagne, il a également eu un examen négatif. Mais ses malaises sont réapparus samedi avant la séance d’essais libres au Nürburgring, ce qui a contraint Lance à se retirer de la course et à rester dans son véhicule motorisé à l’extérieur du site.

«Après consultation, a poursuivi Szafnauer, un médecin a cru qu’il ne présentait pas des symptômes de la COVID-19 et n’a pas recommandé un test.

«C’est à son retour en Suisse dimanche matin, a-t-il renchéri, que Lance a été testé, selon le protocole de tests de l’écurie qui stipule que tous les membres des équipes de F1 doivent subir un test après la tenue d’un Grand Prix. Le lendemain, il recevait un résultat positif.»

Pérez aussi 

Stroll n’est pas le seul pilote de l’écurie Racing Point à avoir déclaré forfait après avoir contracté le virus. Son coéquipier Sergio Pérez a raté les deux épreuves disputées plus tôt en Grande-Bretagne pour la même raison.

«Tous nos employés présents en Allemagne sont rentrés au Royaume-Uni à bord d’un vol nolisé et ont tous obtenu des résultats négatifs à leur arrivée, a assuré Szafnauer. Ils ont subi un autre test en prévision du Grand Prix du Portugal en début de semaine, et dans tous les cas, les résultats sont négatifs.»