Crédit : Vincent Carchietta-USA TODAY Sports

Impact de Montréal

Une fin de saison à la portée de l’Impact

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal a fait un grand pas vers une qualification en séries éliminatoires en ayant le meilleur sur l’Inter Miami CF, samedi, mais les quatre derniers matchs de la saison seront décisifs.

Au huitième rang avec 23 points, les hommes de Thierry Henry sont pour l’instant en voie de se qualifier pour le calendrier d’après-saison pour la première fois depuis 2016. En cette année marquée par la COVID-19, toutefois, l’accessibilité à la phase éliminatoire est plus grande et se sont 10 des 14 équipes composant l’Association de l’Est de la Major League Soccer (MLS) qui y accèderont.

Rappelons que dans l’Est, les têtes de série 7 à 10 devront jouer un match de bris d’égalité pour savoir qui accédera au tableau final. Toutes les séries seront composées d’un seul match sans lendemain.

Le sprint final de l’Impact s’amorcera avec un duel contre le New York City FC, sixième au classement, mais qui n’a obtenu qu’un point à ses trois derniers matchs. Cette rencontre au Yankee Stadium marque le premier et le dernier duel entre les deux équipes cette saison. Difficile d’établir un favori, mais le NYCFC voudra certainement assurer au plus vite sa qualification en séries.

Le match du 27 octobre sera assurément le plus important du onze montréalais d’ici la fin de la campagne. L’Impact recevra au Red Bull Arena le Nashville SC, qui est présentement neuvième du tableau. Il n’y a que deux points d’écart entre ces formations, mais le club du Tennessee détient deux matchs en main.

L’équipe d’expansion réussit pour l’instant son pari de faire partie des séries à sa première année en Major League Soccer (MLS). Six points séparent toutefois les équipes détenant la 9e et la 14e place dans l’Est, ce qui rendra chaque résultat important.

Deux contraires pour finir

Le troisième match du sprint de l’Impact sera face à un adversaire déjà qualifié, l’Orlando City SC. Quatrième, la troupe d’Oscar Pareja a surpris tout le monde en 2020, y compris le Bleu-Blanc-Noir. Les «Lions» ont sorti le club montréalais du tournoi «La MLS est de retour» en huitième de finale, en juillet, avant de filer vers les hauts sommets du classement.

En date du 20 octobre, Orlando n’a pas subi la défaite à ses 12 derniers matchs... L’Impact pourrait toutefois sortir un lapin de son chapeau en arrivant à vaincre une des meilleures formations de son association, comme il l’avait fait plus tôt face au Toronto FC et au Crew de Columbus.

Le dernier club à se frotter à l’IMFC avant les séries (ou les vacances) est celui qui croupit au bas de l’échelle dans l’Est, le D.C. United. Difficile de reconnaître le club de la capitale cette saison, et son positionnement pourrait être bien différent d’ici trois matchs.

N’empêche, le D.C. United ne compte que trois victoires et a inscrit 17 buts. L’Impact l’a battu lors du tournoi estival, mais il ne faut pas croire que c’est un match qui est dans la poche pour la formation québécoise.