Crédit : AFP

Baseball - MLB

Les Astros forcent un match ultime

Publié | Mis à jour

Faisant une fois de plus face à l’élimination, les Astros de Houston ont refait le coup aux Rays de Tampa Bay, vendredi soir, au Petco Park, en s’imposant par la marque de 7 à 4 lors du match numéro 6 de la finale de la Ligue américaine. Cette troisième victoire consécutive leur a permis de niveler la série 3-3 et de forcer la tenue d’un septième match. 

Alors qu’ils étaient menés 1 à 0, les Astros ont pris le contrôle de la rencontre en cinquième manche grâce à une poussée de quatre points. George Springer a ouvert le bal avec un simple de deux points, qui a permis à Yuli Gurriel et Aledmys Diaz de croiser le marbre.

Springer a, à son tour, marqué sur un double de Jose Altuve. Ce dernier a ensuite été poussé au marbre par Carlos Correa. Grâce à son simple productif, le joueur d’arrêt-court des Astros a rejoint Reggie Jackson au septième rang des joueurs ayant réussi le plus de points produits en séries éliminatoires dans l’histoire du baseball majeur. Correa et Jackson en comptent chacun 48.

Kyle Tucker a ajouté à l’avance des siens en sixième manche en frappant son premier circuit des séries. Il est revenu à la charge en septième avec un ballon-sacrifice. Michael Brantley a marqué sur la séquence, lui qui avait réussi un simple productif précédemment.

Manuel Margot a étiré les bras deux fois plutôt qu’une en fin de match pour les Rays. Willy Adames a, quant à lui, claqué un double d’un point dans la défaite.

Valdez dominant

Framber Valdez (1-1) a connu une excellente sortie au monticule pour les Astros. En six manches de travail, il n’a accordé qu’un point, trois coups sûrs et trois buts sur balles, en plus de retirer neuf frappeurs sur des prises. Ryan Pressly a assuré le sauvetage.

Pour sa part, Blake Snell (1-1) a connu un départ plus difficile pour les Rays, allouant deux points, trois coups sûrs et quatre buts sur balles en quatre manches.

Le septième et dernier match de la série sera disputé samedi soir, à San Diego. Les Rays tenteront une fois de plus d’obtenir leur billet pour la Série mondiale, à laquelle ils n’ont participé qu’une seule fois dans leur histoire. Les Astros tenteront, quant à eux, de s’y qualifier pour une troisième fois en quatre ans.