Crédit : Photo AFP

Canadiens de Montréal

Trois attaquants qui pourraient quitter le CH

Publié | Mis à jour

Avec l’arrivée de Tyler Toffoli, la masse salariale du Canadien de Montréal se retrouve au-dessus du plafond pour la prochaine campagne, selon le site Cap Friendly.

Le Tricolore devra ainsi délester un peu plus de 1 million $ pour respecter le plafond, établi à 81,5 millions $. Voici donc trois joueurs qui sont susceptibles de quitter l’équipe avant le début de la prochaine campagne.

Jordan Weal

Avec un salaire raisonnable de 1,4 million $, Weal pourrait représenter une addition intéressante pour un club à la recherche de profondeur. Le Canadien de 28 ans a totalisé huit buts et 15 points en 49 parties en 2019-2020.

Joueur autonome sans compensation au terme de la prochaine campagne, il pourrait être la porte de sortie du directeur Marc Bergevin, qui pourrait opter pour le ballottage si jamais la situation devient problématique.

S’il n’est pas sélectionné par l’entremise de cet outil, son renvoi dans la Ligue américaine diminuerait énormément l’impact du salaire de Weal sur la masse salariale.

Paul Byron

Paul Byron semble avoir perdu sa place au soleil dans la formation du Canadien au cours de la plus récente campagne, étant limité à quatre buts et 10 points en 29 rencontres.

Le petit attaquant avait pourtant réussi deux saisons d’au moins 20 buts entre 2016 et 2018 en plus d’avoir fait bouger les cordages 15 fois en 56 rencontres en 2018-2019. Ainsi, un changement d’air pourrait lui être favorable.

Son contrat, qui est encore valide pour trois saisons et 3,4 millions $ par année, pourrait toutefois représenter un obstacle en vue d’une possible transaction. En effet, plusieurs DG semblent plutôt vouloir alléger leur masse salariale en raison de l’incertitude financière causée par la pandémie de COVID-19.

Joel Armia

Avec les acquisitions de Josh Anderson et de Toffoli et la présence de Brendan Gallagher, les postes d’ailiers droits sur les trois premiers trios semblent être occupés. Ainsi, Armia devrait devoir jouer sur le quatrième trio.

Son salaire de 2,6 millions $ est toutefois un peu élevé pour un joueur de soutien, et il souhaitera sûrement utiliser ses habiletés de marqueur ailleurs, où on lui trouvera une place. Il a malgré tout inscrit 16 buts en 58 parties en 2019-2020.

Armia doit devenir joueur autonome sans compensation l’été prochain.