Journaliste

Crédit : LHJMQ Courtoisie

LHJMQ

Éclosion de COVID-19 chez le Phoenix

Publié | Mis à jour

Après l’Armada de Blainville-Boisbriand, voilà que son dernier adversaire sur la patinoire, le Phoenix de Sherbrooke, est aux prises avec une éclosion de cas positifs à la COVID-19.

Quelques heures après avoir repoussé quatre matchs de la formation de l’Estrie, jeudi, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a annoncé que huit échantillons de test s’étaient révélés positifs dans le camp du Phoenix. Par voie de communiqué, le circuit Courteau a rappelé que les activités du club sont suspendues indéfiniment et que la période d’isolement obligatoire pour les joueurs et les membres du personnel est d’au moins 14 jours.

L’équipe de Sherbrooke a affronté l’Armada dimanche au Centre d’excellence Sports Rousseau. Mercredi, la LHJMQ a précisé que 18 cas positifs au coronavirus ont été confirmés à Blainville-Boisbriand.

Un plan d’action rigoureux

À la suite des événements des dernières heures, le commissaire Gilles Courteau a tenu à rassurer la population sur le sérieux avec lequel le circuit traite la situation actuelle.

«À l’instar de la société dans laquelle nous vivons, nous savions qu’éventuellement nous aurions des cas au sein de nos organisations. C’est pourquoi nous avions préparé un plan de contingence excessivement rigoureux qui est chapeauté par un comité d’experts (...) qui ont tous une priorité commune : la santé et la sécurité de nos joueurs, notre personnel, nos officiels, les familles de pension et, plus globalement, nos communautés», a-t-il dit lors d’une allocution diffusée sur le site de la LHJMQ.

«C’est pourquoi nous agissons rapidement dans nos organisations dès qu’il y a un doute qu’un joueur ou un membre de l’équipe pourrait être porteur du virus en raison de ses symptômes. Les premières étapes du plan d’action sont immédiatement mises en branle dès qu’une lumière jaune s’allume», a assuré M. Courteau, dont le circuit travaille étroitement avec les instances de santé publique.

«Cependant, l’expérience que nous vivons présentement doit servir de leçons à tous les acteurs de la LHJMQ. Nous ne sommes pas à l’abri du virus. Nous devons redoubler de vigilance», a poursuivi Couteau.

«Il est clair que nous devons intensifier notre engagement dans nos gestes quotidiens pour nous protéger et protéger autrui afin d’évoluer dans un environnement sécuritaire. Chaque geste compte. Chaque comportement individuel a un impact sur la suite de nos activités sportives.»

Bouleversements au calendrier

La pandémie a donc contraint la LHJMQ à modifier son calendrier 2020-2021, repoussant une dizaine de rencontres de l’Armada, des Remparts de Québec et du Phoenix, les deux premières formations de ce groupe se trouvant en zone rouge.

Ainsi, les deux duels de l’équipe laurentienne prévus contre les Olympiques de Gatineau vendredi et dimanche ont été reportés à une date indéterminée, tout comme ses visites chez les Huskies de Rouyn-Noranda les 16 et 17 octobre. Pour leur part, les Remparts doivent renoncer à leurs matchs du weekend face aux Saguenéens de Chicoutimi et aux Cataractes de Shawinigan.

Quant au Phoenix, quatre de ses parties ont été déplacées. Jeudi et vendredi, il devait accueillir les Huskies, avant un passage du côté de Val-d’Or pour des duels contre les Foreurs les 16 et 17 octobre.

Le calendrier des Voltigeurs devra également être réaménagé puisque Drummondville passera à son tour en alerte rouge à compter de minuit, samedi.