Crédit : David Butler II-USA TODAY Sports

MLS

Le Toronto FC maintenant seul au sommet

Publié | Mis à jour

Une victoire de 1 à 0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, mercredi soir, à Foxborough, a permis au Toronto FC de s’emparer seul du premier rang dans l’Association de l’Est.

C’est l’attaquant Ayo Akinola qui a marqué l’unique but de la rencontre, à la 29e minute de jeu, après s’être échappé en zone adverse et débarrassé énergiquement de son couvreur.

La formation torontoise devance maintenant par trois points le Crew de Columbus, qui s’est incliné 2 à 1 face à l’Impact de Montréal.

Pour sa part, Atlanta United FC a arraché un point au Orlando City FC grâce à un match nul de 0 à 0 au Mercedes-Benz Stadium.

La formation d’Altanta a néanmoins été devancée au classement par l’Impact avec qui elle était à égalité avant les matchs de mercredi.

Philadelphie s’amuse

En Pennsylvanie, l’Union de Philadelphie n’a fait qu’une bouchée du Cincinnati FC et l’a emporté au compte de 3 à 0.

Tous les buts des vainqueurs ont été réalisés en deuxième demie. Ilsinho, Alejandro Bedoya et Jack Elliott ont été les auteurs de ses réussites.

Devant son filet, le gardien Andre Blake a fait trois arrêts. Il a ainsi signé son septième blanchissage de la présente campagne et son 37e en carrière dans la MLS.

Un rare gain de Miami

Au New Jersey, l’Inter Miami a signé une première victoire en quatre matchs, alors que l’équipe de David Beckham a vaincu les Red Bulls de New York 2 à 1.

Il s’agissait seulement du quatrième gain de la formation floridienne en 17 matchs cette saison.

Les Red Bulls se sont inscrits à la marque en premier dans cette rencontre. Omir Fernandez a touché la cible à la 53e minute.

Quelques instants plus tard, Matias Pellegrini a nivelé le score.

C’est finalement Gonzalo Higuain qui a brisé l’égalité à la 81e. Il s’agissait de la première réussite du joueur désigné argentin en MLS, lui qui y disputait un troisième duel.