Crédit : ANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL

Repêchage de la LNH

Cinq Québécois qui rêvent en attendant mercredi...

Publié | Mis à jour

Peu importe le nombre de Québécois choisis au premier tour du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) mardi soir, c’est l’avenir de plusieurs autres jeunes originaires de la Belle Province qui se jouera, mercredi, lors des rondes 2 à 7.

À moins de transactions, le Canadien de Montréal aura l’occasion d’ajouter 10 espoirs durant cette deuxième journée, dont trois choix de deuxième ronde (47e, 48e, 57e). Le Tricolore possède également les sélections 78, 98, 102, 109, 136, 171 et 188. 

Voici cinq Québécois qui risquent d’entendre leur nom lors de la deuxième journée du repêchage, qu’ils soient choisis par le Canadien ou non:

William Villeneuve 

Avec 58 points en 64 matchs lors de la saison 2019-2020, William Villeneuve a terminé au premier rang des pointeurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) chez les défenseurs. Le joueur originaire de Sherbrooke, qui évolue avec les Sea Dogs de Saint John, semble avoir tout ce qu’il faut pour évoluer un jour dans la LNH. Pourtant, la Centrale de recrutement l’a classé seulement au 99e rang parmi les patineurs nord-américains.

Fabio Iacobo 

Le Montréalais Fabio Iacobo est le gardien québécois le mieux positionné en vue de ce repêchage. Il est le septième plus bel espoir à sa position en Amérique du Nord. Iacobo porte les couleurs des Tigres de Victoriaville, dans la LHJMQ, et il connaît présentement un très bon début de saison. Il a d’ailleurs entamé la campagne en réalisant un jeu blanc, vendredi dernier, contre l’Océanic de Rimouski. Deux autres gardiens d’ici à surveiller: William Grimard et Rémi Poirier.

Xavier Simoneau 

En raison de sa petite taille, l’attaquant Xavier Simoneau est peut-être une carte cachée. Trop souvent ignoré par les recruteurs, il pourrait malheureusement demeurer sur son appétit au terme du repêchage. On le décrit pourtant comme un travailleur acharné. Sur la patinoire, il a totalisé 89 points en 61 matchs, la saison dernière, avec les Voltigeurs de Drummondville.

Louis Crevier 

Son gabarit risque assurément d’attirer une équipe. Ce défenseur des Saguenéens de Chicoutimi fait 6 pi 7 po. Dans la liste de la Centrale de recrutement, on lui a même ajouté un pouce de plus... S’il est un joueur à développer, Crevier a déjà un coup de patin plutôt intéressant.

Théo Rochette 

L’attaquant des Remparts de Québec Théo Rochette a déjà figuré parmi les plus beaux espoirs. À seulement 18 ans, il n’a pas dit son dernier mot. On ose croire qu’un club tentera sa chance avec celui qui possède une double citoyenneté, canadienne et suisse.