TENNIS-FRA-OPEN-MEN

Crédit : AFP

Tennis

Roland-Garros: Thiem en a plein les bras, mais l’emporte

Publié | Mis à jour

Le N.3 mondial Dominic Thiem a réussi à se qualifier pour les quarts de finale de Roland Garros, dimanche, au bout d'un éprouvant combat en cinq sets 6-4, 6-4, 5-7, 3-6, 6-3- contre le surprenant Hugo Gaston, 239e joueur mondial.

Bénéficiaire d'une invitation de la FFT, Gaston était le dernier Français en lice dans le tableau masculin. Il avait battu un triple vainqueur en Grand Chelem, le Suisse Stan Wawrinka, au tour précédent. 

Thiem, récent vainqueur de l'US Open et double finaliste sortant de Roland-Garros, affrontera l'Argentin Diego Schwartzman pour une place dans le dernier carré.

«Ça fait longtemps que je n'avais pas vu un joueur avec un tel toucher. Ses amorties viennent d'une autre planète, il m'a fait sprinter quatre cents fois vers le filet», a salué Thiem. «S'il continue comme ça, il va devenir un très grand joueur.»

Gaston, vingt ans depuis une semaine, s'est largement montré à la hauteur de l'événement. Non seulement le jeune gaucher ne s'est pas laissé impressionner pour sa première fois sur le court Central. Mais, même mené deux sets à zéro par le N.3 mondial, il n'a pas rendu les armes.

Fort de son jeu atypique et si créatif, Gaston a déboussolé Thiem au point de prolonger la rencontre jusqu'à un cinquième set décisif. Englué dans des schémas déstabilisants, Thiem, parfois tête basse et l'air las, a alors multiplié les fautes inhabituelles et n'a pas pu cacher sa frustration et son agacement.

Il a su resserrer les boulons dans le set décisif, notamment au service. Et Gaston a alors tenté quelques amorties de trop, moins bien touchées ou échouant carrément dans le bas du filet, comme sur la deuxième balle de match du N.3 mondial.

«Au troisième set, j'ai perdu un peu d'énergie et je ne trouvais pas la réponse à ses amorties, mais j'en ai retrouvé un peu dans le cinquième. Il faut maintenant récupérer. Ces dernières semaines ont été difficiles, aujourd'hui j'ai fait beaucoup de sprints, j'ai beaucoup couru», a souligné Thiem.

  

Diego Schwartzman de nouveau en quarts de finale

L'Argentin Diego Schwartzman, 14e mondial, retrouvera les quarts de finale de Roland-Garros après avoir éliminé l'Italien Lorenzo Sonego (46e), 6-1, 6-3, 6-4 à l'issue d'un match interrompu plus d'une heure par la pluie.

Au prochain tour, Schwartzman affrontera l'Autrichien Dominic Thiem (3e) ou le Français Hugo Gaston (239e).

«J'ai fait un très bon match», s'est félicité un Schwartzman radieux. «Au troisième set, il aurait pu décrocher une quatrième manche, mais j'ai très bien joué et je mérite cette victoire !»

La pluie a interrompu le match alors qu'il menait 2-1, 40/40 dans le premier set, mais éprouvait des difficultés.

«Le début a été difficile, mais l'interruption m'a aidé à remettre au point une tactique», a-t-il expliqué.

L'Argentin a déjà joué trois quarts de finale de Grand Chelem (Roland-Garros 2019, US Open 2017 et 2019), mais sans jamais atteindre les demi-finales.

Zverev éliminé en 8e de finale par Sinner

L'Allemand Alexander Zverev, 7e mondial et récent finaliste de l'US Open, a été éliminé dimanche en 8e de finale de Roland-Garros par le jeune Italien Jannick Sinner (75e) 6-3, 6-3, 4-6, 6-3.

À 19 ans, Sinner accède pour la première fois aux quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem et il y affrontera le roi de Roland-Garros Rafael Nadal. Jusque-là, son meilleur résultat en Majeur était le 2e tour atteint en janvier à l'Open d'Australie. Ses deux autres apparitions dans le tableau principal d'un Grand Chelem se sont soldées par des éliminations au premier tour, en 2019 et 2020 à l'US Open.

De son côté, Zverev avait atteint les quarts à Paris lors des deux précédentes éditions.

«Ça a été dur... On s'entraîne parfois ensemble à Monaco donc on se connaît. Je savais que ce serait un match long et difficile», a commenté Sinner après 3h01 de combat.

Comme à son habitude, l'Italien a frappé fort (39 coups gagnants pour 56 fautes directes). Il a aussi tenu la cadence de Zverev: plus les échanges étaient longs, plus il en a gagné (38 à 20 sur les échanges de 9 coups et plus). Mais il n'a pas hésité non plus à monter au filet, où il ne s'est pas montré maladroit (21 points gagnés sur 29 montées), et a été solide dans sa tête.

«Même au 3e set, je n'ai pas mal joué. Et j'ai essayé de rester concentré après l'avoir perdu», a-t-il expliqué.

Résultat: il est le premier joueur à atteindre les quarts de finale de Roland-Garros à sa toute première participation depuis Nadal en 2005. L'Espagnol était allé jusqu'à décrocher le titre.

L'Italien est également le plus jeune à atteindre les quarts d'un Majeur depuis Novak Djokovic, déjà à Paris, en 2006.

Simona Halep balayée

La favorite Simona Halep, 2e mondiale, a été balayée dimanche en 8es de finale de Roland-Garros par la jeune Iga Swiatek (54e) 6-1, 6-2 et en 1h08.

Pour son premier quart de finale en Grand Chelem, Swiatek affrontera l'Italienne Martina Trevisan (159e), issue des qualifications, qui a créé la surprise en éliminant la Néerlandaise Kiki Bertens (8e) 6-4, 6-4.

La Polonaise de 19 ans, qui n'avait tenu que trois quarts d'heure l'an dernier face à Halep déjà en 8es pour sa première participation aux Internationaux de France, a ainsi pris une éclatante revanche.

«Je n'avais pas d'expérience, c'était mon premier match sur un grand court, j'étais très stressée, s'est-elle remémoré. J'ai fait beaucoup de progrès depuis, parce que j'ai joué quelques grands matches, contre Simona (Halep), Naomi (Osaka), (Caroline) Wozniacki, ça m'a beaucoup aidé et je gère mieux la pression maintenant.»

Effectivement, dimanche, Swiatek a joué sa chance de bout en bout, se montrant très agressive du premier au dernier point. Elle a notamment réussi 30 coups gagnants et n'a commis que 13 fautes directes.

«Tout a fonctionné aujourd'hui, j'étais tellement concentrée, je me surprends moi-même d'avoir fait ça», a-t-elle commenté.

Depuis le début du tournoi, Swiatek s'est montrée expéditive face à toutes ses adversaires prises à la gorge: en quatre matches, elle n'a passé en moyenne que 1h08 sur le court et n'a pas encore concédé le moindre set.

«C'est mon tournoi préféré, j'ai toujours adoré jouer ici, en juniors déjà. C'est un rêve qui devient réalité pour moi cette semaine et j'espère que ça va durer encore», a ajouté la joueuse, dont le meilleur résultat en Grand Chelem était jusqu'à présent d'avoir atteint trois fois les 8es de finale, à Roland-Garros (2019 et 2020) et à l'Open d'Australie (2020).

Elle avait atteint son meilleur classement WTA (48e) après son parcours à Melbourne. A l'US Open, elle a été éliminée au 3e tour.

De son côté, Halep était la favorite du tournoi, surtout en l'absence de la lauréate 2019 et N.1 mondiale Ashleigh Barty. Lauréate en 2018 et finaliste en 2014 et 2017, son statut s'était encore raffermi avec les éliminations de nombreuses concurrentes comme Karolina Pliskova, Garbiñe Muguruza ou encore Serena Williams.