Crédit : AFP

Repêchage de la LNH

Ça s'annonce difficile pour les Jets

Publié | Mis à jour

La prochaine semaine sera très chargée pour le directeur général des Jets de Winnipeg, Kevin Cheveldayoff, puisqu’il doit négocier avec 14 joueurs qui ont fait partie de sa formation au cours de la dernière saison et gérer le repêchage de son club.

En effet, 10 d’entre eux deviendront vendredi joueurs autonomes sans compensation s’ils ne s’entendent pas avec l’équipe. Quatre autres ont reçu dimanche des offres qualificatives. Il reste donc quelques journées pour conclure des ententes et d’ici là, l’encan de la Ligue nationale de hockey (LNH) occupera la majorité de son temps, mardi et mercredi. 

«Cette année, les choses sont compressées, a d’ailleurs fait valoir Cheveldayoff, selon le site officiel de la LNH. Après le deuxième jour du repêchage, il y a une journée de pause, puis le marché des joueurs autonomes s’ouvre, donc nous nous attendons à ce que ce soit une période chargée.»

«Nous avons eu quelques conversations [avec les joueurs autonomes sans compensation] et nous tentons toujours d’avoir le portrait d’ensemble, mais c’était constructif avec plusieurs d'entre eux. À cet égard, nous avons évidemment passé du temps avec notre personnel de recrutement pour essayer de nous préparer du mieux que nous le pouvons pour le marché», a-t-il ajouté.

Survivre aux blessures 

Lorsqu’il parle de portrait d’ensemble, Cheveldayoff garde certainement en tête le parcours de son club au cours des trois dernières campagnes. Les performances de l’équipe canadienne sont en effet sur la pente descendante.

En 2017-2018, les Jets avaient accumulé 114 points et atteint la finale de l’Association de l’Ouest. L’année suivante, une récolte de 99 points avait été suffisante pour garder le deuxième rang de la section Centrale, mais l’équipe s’était inclinée au premier tour éliminatoire.

Cette saison, les Jets ont terminé neuvièmes dans l’Ouest et seul le format éliminatoire à 24 équipes leur a permis de prendre part à la ronde qualificative. Au cours de celle-ci, ils se sont avoués vaincus en quatre parties face aux Flames de Calgary, non sans avoir perdu les services de leurs deux attaquants vedettes Mark Scheifele et Patrik Laine au terme de la première rencontre.

«C'est un peu difficile de vraiment comprendre notre groupe à partir de ce qui s’est passé dans la bulle, a toutefois nuancé Cheveldayoff. Lorsque vous perdez Scheifele et Laine, ça change les choses.»

«Évidemment, vous devez survivre aux blessures. Mais avec notre groupe, nous sommes restés dans la lutte pendant la majeure partie de la saison. Nous n'avons pas pu trouver un moyen de combler ces pertes», a ajouté le DG, non sans se dire «excité» par le trophée Vézina obtenu par son gardien Connor Hellebuyck.