Impact de Montréal

«Une erreur, ça arrive»

Publié | Mis à jour

Thierry Henry a farouchement défendu son gardien Clément Diop dans sa visioconférence d’après-match. 

Il faut dire que Diop a commis deux erreurs qui ont donné deux buts au Fire de Chicago, ce qui fait qu’il était facile de le pointer du doigt.

Henry ne voyait pas les choses de la même façon du tout.

«Clément a tellement été extraordinaire cette année. Là il a fait une erreur et ça arrive à tout le monde. Depuis le début de la saison, il a été exemplaire. Il nous sauve souvent, mais là il fait une erreur et ça arrive. Il nous a tellement sauvés et éventuellement, tout le monde va faire des erreurs, ça arrive.»

Par l’arrière

À la décharge de Diop, l’équipe organise son jeu de l’arrière et c’est le genre d’erreur qui va finir par arriver.

Henry a toutefois tenu à défendre le style de jeu qu’il est en train de mettre en place.

«Quand un attaquant rate un un contre un, personne n’en parle parce qu’il n’y a pas de conséquence derrière. On a marqué des buts en sortant la balle de derrière et c’est la première fois qu’on en donne un. Ça donne aussi plus de place à nos attaquants.»

Manque de personnel

On l’a déjà mentionné, l’Impact est lourdement hypothéqué par les blessures avec une dizaine de joueurs à l’infirmerie.

Henry l’a d’ailleurs souligné en indiquant qu’il lui était pratiquement impossible de répliquer aux changements de son homologue du Fire, Raphaël Wicky, qui y est allé d’un triple changement offensif en seconde demie.

«Il fait rentrer trois attaquants de l’autre côté et moi je fais rentrer un défenseur pour essayer de gagner un match. Il y a pas mal de joueurs qui ont commencé à avoir des crampes. On essaie de jouer avec nos moyens, mais c’est vrai que j’aurais aimé faire entrer trois joueurs offensifs frais.»

Bons mots pour Shome

Un des éléments positifs de ce match, c’est la belle prestation de Shamit Shome qui a reçu des minutes au compte-gouttes cette saison.

Shome a joué plus de 1600 minutes l’an passé, mais avant la rencontre de samedi, il n’en avait que 121 à son compteur.

Le jeune Albertain a toutefois su saisir sa chance et Thierry Henry l’a remarqué en louangeant son travail.

«Shamit a été bon surtout que je lui ai demandé de jouer un rôle particulier qui a donné du mal à Chicago en début de match. Ce rôle n’était pas évident et il a su l’assimiler. Il s’est battu avec les crampes en fin de match.»

Interrupteur

Si Henry n’a pas été très précis sur le rôle qu’il a confié à Shome, celui-ci a été un peu plus explicite.

«J’avais un rôle différent quand nous attaquions et quand nous défendions et c’était comme si je devais actionner un interrupteur dans ma tête chaque fois.»

Shome, qui est un milieu axial qui est autant capable de jouer défensivement qu’offensivement, c’est retrouvé dans le couloir samedi soir, une situation qui ne lui avait pas souri plus tôt en saison contre le Toronto FC.

Mais comme l’équipe manque de bras, le milieu de 23 ans n’a pas hésité à relever le défi.

«C’est difficile, mais il y a des blessures et l’entraîneur a décidé de me faire confiance et je crois que ça s’est bien passé et je n’hésiterai pas à occuper ce rôle si on me le demande à nouveau.»

Voyez le point de presse de Thierry Henry sur la vidéo.