Canadiens de Montréal

«Trevor Timmins le regarde de près»

Publié | Mis à jour

Logiquement, les Canadiens de Montréal devraient se tourner vers un attaquant au 16e rang du repêchage, le 6 octobre prochain.

C’est du moins l’avis de l’expert de hockey junior de TVA Sports Mikaël Lalancette, qui a mentionné quatre espoirs susceptibles d’intéresser Marc Bergevin et Trevor Timmins, jeudi soir, lors de l’émission Dave Morissette en direct.    

Même si son nom est plus ou moins familier en Amérique du Nord, il faudra surveiller Rodion Amirov, dont la cote est en train de grimper. Le Russe connaît un bon début de saison dans la Ligue continentale (KHL), lui qui revendique cinq points (trois buts, deux aides) en huit matchs avec le Salavat Yulaev d’Oufa. 

«C’est un gars qui n’est pas super imposant, mais je sais que Trevor Timmins le regarde de très près. On a aimé ce qu’on a vu de lui dans les dernières années», a confié Lalancette, qui serait tout de même surpris que le Tricolore jette son dévolu sur Amirov.

Le CH serait-il prêt à repêcher un petit joueur au premier tour après avoir sélectionné Cole Caufield l’an passé? Le talent de Seth Jarvis pourrait, qui sait, convaincre l'état-major.

«C’est un autre marqueur de buts. Il a beaucoup d’habiletés», a indiqué Lalancette au sujet de l’athlète de 5 pi 10 po et 172 lb. 

Jarvis a connu une formidable saison dans la Ligue junior de l’Ouest (WHL), lui qui a notamment inscrit 27 buts lors de ses 25 derniers matchs avec les Winterhawks de Portland, dans la Ligue junior de l'Ouest (WHL). 

Si Jarvis pourrait être réclamé avant que le CH n'obtienne droit de parole, Jacob Perreault, lui, risque d’être disponible au 16e échelon. 

Le fils de Yanic Perreault, ancien joueur de centre des Canadiens, possède un très bon tir comme en font foi ses 39 buts avec le Sting de Sarnia, dans la Ligue junior de l’Ontario (OHL). 

«Il voue un respect immense à la carrière de son père, a mentionné Lalancette. Il m’a déjà lancé à la blague : "Je pense que mon père est meilleur que moi aux cercles des mises au jeu, mais je suis en train de le rattraper!" On critiquait peut-être son jeu défensif, mais le Sting n’était pas une bonne équipe.»

Au bout du compte, malgré l'attrait de tous les candidats mentionnés ci-haut, il serait très surprenant que le CH ne choisisse pas Dawson Mercer s’il en a l’occasion. 

«S’il est disponible au 16e rang, ils vont sauter dessus, estime Lalancette. Ils ne passeront jamais à côté de la chance de le repêcher. Il est apprécié dans l’organisation. Il y a un gars qui le connaît très bien, il s’appelle Dominique Ducharme. C’est lui qui l’a repêché quand il était à Drummondville. Cette année, il y avait une visite des meilleurs espoirs au Centre Bell et Ducharme est sorti du vestiaire pour aller le voir.» 

Mercer a amassé 60 points (24 buts, 36 aides) en 42 matchs avec les Voltigeurs de Drummondville et les Saguenéens de Chicoutimi la saison dernière.

Voyez le segment complet de Mikaël Lalancette à Dave Morissette en direct dans la vidéo ci-dessus.