Crédit : AFP

Tennis

Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait

Publié | Mis à jour

L'Américaine Serena Williams, 9e mondiale, a déclaré forfait sur blessure mercredi avant son 2e tour à Roland-Garros, laissant la Bulgare Tsvetana Pironkova (157e) passer sans jouer au 3e tour.

«C'est mon tendon d'Achille qui n'a pas eu le temps de guérir après les Internationaux des États-Unis», a expliqué la cadette des soeurs Williams, âgée de 39 ans, en conférence de presse.

À Flushing Meadows, l'Américaine avait été battue en demi-finales par la revenante bélarusse Victoria Azarenka, un match au cours duquel elle avait été touchée au tendon d'Achille. Elle avait ensuite déclaré forfait pour le tournoi de Rome, se contentant de se préparer en France avec son entraîneur Patrick Mouratoglou en vue de Roland-Garros. "Je ne suis pas à 100% physiquement, mais je ne connais aucun athlète qui se sent en parfaite forme physique", avait-elle expliqué avant le début des Internationaux de France.

«Le tendon d'Achille, c'est une vraie blessure avec laquelle vous ne voulez pas jouer, parce que ce n'est pas bon si ça empire. Je ne voulais pas en arriver là, alors que j'ai encore une chance que ça guérisse», a-t-elle ajouté.

«J'ai besoin de quatre à six semaines, au moins deux semaines à ne rien faire», a encore dit l'Américaine qui restait sur une élimination au 3e tour l'an dernier.

Elle avait déjà déclaré forfait à Roland-Garros avant son 8es de finale en 2018, et avait manqué l'édition 2017 pour cause de grossesse.

Serena Williams, qui tente désespérément de décrocher un 24e titre du Grand Chelem pour égaler le record de Margaret Court, jouait son 18e Roland-Garros. Seule sa soeur Venus (40 ans) a fait mieux avec 23 participations, mais elle n'a plus dépassé les 8es de finale depuis 2006 (quart).

La cadette des soeurs Williams a remporté trois fois Roland-Garros (2002, 2013 et 2015) depuis ses débuts sur la terre battue parisienne en 1998.  

Svitolina passe au 3e tour après un passage à vide  

L'Ukrainienne Elina Svitolina, tête de série N.3 à Roland-Garros, s'est hissée mercredi au 3e tour après avoir surmonté un passage à vide contre la qualifiée mexicaine Renata Zarazua, finalement battue 6-3, 0-6, 6-2.

Svitolina, titrée samedi à Strasbourg sur terre battue avant de rallier Paris, a surmonté une «bulle» face à la 178e mondiale pour s'imposer sans frayeur dans le set décisif. La compagne du Français Gaël Monfils avait déjà été accrochée au 1er tour par la Russe Varvara Gracheva (7-6, 6-4).

Première qualifiée sur le terrain après l'abandon de Serena Williams qui profite à Tsvetana Pironkova, Svitolina affrontera au 3e tour la Russe Ekaterina Alexandrova, qui a décroché sa qualification quelques instants plus tard.

La tête de série N.27 a moins peiné face à l'Australienne Astra Sharma, repêchée des qualifications (6-3, 6-3).

Azarenka stoppée net dès le 2e tour 

La récente finaliste des Internationaux des États-Unis Victoria Azarenka (14e) a été stoppée net dès le deuxième tour de Roland-Garros par la Slovaque Anna-Karolina Schmiedlova (161e) en deux sets 6-2, 6-2 mercredi.

La Bélarusse a peut-être payé le prix des efforts fournis au cours de son dernier mois particulièrement faste : titre à Cincinnati (délocalisé à New York), finale à Flushing Meadows et quarts de finale à Rome. Des performances qui lui ont permis de se réinstaller dans le top 15.

Sur le court Simonne-Mathieu mercredi, Azarenka a été pénalisée par ses trop nombreuses fautes directes, 38 précisément.

L'ex-N.1 mondiale et double lauréate en Grand Chelem, âgée de 31 ans, a signé son retour au premier plan cet été. Elle avait mis sa carrière entre parenthèses pour accoucher fin 2016, puis un combat pour la garde de son fils l'avait tenue à l'écart du circuit de longs mois.

Schmiedlova affrontera la Kazakhe Yulia Puntintseva (27e) ou la qualifiée argentine Nadia Podoroska pour une place en huitièmes de finale.