Crédit : AFP

Tennis

Roland-Garros: Fernandez revient par la grande porte

Publié | Mis à jour

Un an après son triomphe chez les juniors aux Internationaux de France, la Québécoise Leylah Annie Fernandez est de retour sur la terre battue de Roland-Garros. Cette fois, c’est dans la cour des grandes qu’elle tentera de se faire valoir.

Grâce à sa progression fulgurante depuis ses débuts chez les professionnelles, où elle a déjà atteint le 100e rang mondial, la joueuse de 18 ans a accédé directement au tableau principal.

Au premier tour, elle a rendez-vous dimanche avec Magda Linette, 36e au monde. La Polonaise de 28 ans n’a jamais atteint la deuxième semaine dans un tournoi du Grand Chelem. Elle a néanmoins remporté son premier titre sur le circuit plus tôt cette saison, en Thaïlande, sur surface dure.

Fernandez se retrouve dans la même section de tableau que la Tchèque Petra Kvitova, 11e au monde et septième tête de série du tournoi, qu’elle pourrait affronter au troisième tour. La Tchèque Karolina Pliskova, quatrième joueuse mondiale et deuxième favorite à Roland-Garros, est dans la même portion de tableau.

La jeune Québécoise, qui en est à sa première année complète sur le circuit, a obtenu sa première victoire en Grand Chelem aux Internationaux des États-Unis, plus tôt en septembre, en disposant de la Russe Vera Zvonareva.

Elle a été freinée au deuxième tour par l’Américaine Sofia Kenin, sixième joueuse mondiale et championne en titre des Internationaux d’Australie.

Profiter de l’élan

Bien qu’elle ait été vaincue dès son premier match des qualifications sur la terre battue de Rome la semaine dernière, Fernandez a tout pour entreprendre Roland-Garros avec confiance.

En effet, la Lavalloise a été épatante depuis le début de la saison, où elle a même atteint sa première finale sur le circuit, en février, à Acapulco. La semaine suivante, elle a été stoppée en quart de finale du tournoi de Monterrey par nulle autre que l’Ukrainienne Elina Svitolina.

Parmi ses prises des derniers mois, il y a notamment l’Américaine Sloane Stephens, championne des Internationaux des États-Unis en 2017, qu’elle a vaincue deux fois plutôt qu’une. Lors de la Fed Cup, en février, elle s’était également imposée devant la Suissesse Belinda Bencic, qui était alors cinquième au monde.

Avec sa combativité et sa détermination à toute épreuve, Fernandez pourrait certainement causer encore quelques surprises à Roland-Garros.