Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Cinq joueurs autonomes à prix raisonnable

Publié | Mis à jour

Taylor Hall, Mike Hoffman, Alex Pietrangelo et Torey Krug font partie des joueurs les plus attrayants en vue de l’ouverture du marché des joueurs autonomes sans compensation, le 9 octobre, mais ils risquent d’obtenir de faramineux contrats.

Pour des solutions plus abordables, voici cinq joueurs ayant connu un bon rendement en 2019-2020 tout en ne dépassant pas les 2 millions $ sur la masse salariale de leur équipe.

Jesper Fast

L’attaquant Jesper Fast n’a certainement pas le pouvoir de transformer l’offensive d’une formation. Par contre, il peut être un ajout fort intéressant. En 69 matchs avec les Rangers de New York la saison dernière, il a récolté 29 points, dont 12 buts. Fast a surtout présenté un différentiel de +16. Efficace en infériorité numérique, le Suédois de 28 ans vient d’écouler la dernière année d’un contrat de trois saisons pour 5,55 millions $.

Erik Gustafsson

Un club à la recherche d’un défenseur aura l’option de se tourner vers Erik Gustafsson. Il ne peut évidemment pas se comparer à Pietrangelo ou Krug, mais c’est une solution de rechange à moindre prix. Gustafsson gagnait 1,2 million $, la saison dernière, pendant laquelle il a totalisé 29 points en 66 matchs avec les Blackhawks de Chicago et les Flames de Calgary. En 2018-2019, avec les Hawks, il avait surpris tout le monde avec 60 points, dont 17 buts, en 79 rencontres. En répétant de tels exploits dans la dernière année, il aurait probablement touché le gros lot sur le marché des joueurs autonomes.

Tyler Ennis

À 30 ans, l’attaquant Tyler Ennis pourrait toucher une belle augmentation de salaire. Pour cause, il gagnait 800 000 $, la saison dernière. Ayant disputé la majeure partie de la campagne avec les Sénateurs d’Ottawa, Ennis l’a complétée avec les Oilers d’Edmonton. Mine de rien, il a totalisé 37 points, dont 16 buts, en 70 matchs. Dans le cas de ce joueur énigmatique, il importe de rappeler qu’il avait déjà obtenu une entente de cinq ans, d’une valeur de 23 millions $, des Sabres de Buffalo, mais ce contrat avait finalement été racheté, en juin 2018, par le Wild du Minnesota.

Kevin Shattenkirk

Également victime d’un rachat de contrat (par les Rangers) au cours des dernières années, le défenseur Kevin Shattenkirk a remis sa carrière sur les rails avec le Lightning de Tampa Bay. Le vétéran de 31 ans a d’ailleurs récolté 10 points en 21 matchs depuis le début des séries éliminatoires alors que le Lightning se retrouve en grande finale. À cela s’ajoute une récolte de 34 points en 70 matchs de saison régulière. Son salaire officiel chez le Lightning en 2019-2020: 1,75 million $.

Derick Brassard

Sans contrat, l’attaquant québécois Derick Brassard avait signé une entente d’un an pour 1,2 million $ des Islanders de New York en août 2019. On parle d’un intéressant retour sur l’investissement, puisque Brassard a récolté 32 points en 66 matchs en saison régulière avant d’ajouter huit points en 18 rencontres éliminatoires.