Impact de Montréal

«Je n'ai pas vraiment compris la réaction»

Publié | Mis à jour

L’entraîneur de l’Impact, Thierry Henry, a avoué qu’il ne comprenait pas trop ce qui est passé par la tête de son attaquant Romell Quioto lorsque celui-ci a été expulsé, dimanche, dans la défaite de 4-1 contre Philadelphie.

L’Impact menait 1-0, grâce à ce même Quioto par ailleurs, lorsque le joueur hondurien a été pris d’un accès de colère à l’endroit de Mark McKenzie, de l’Union, ce qui lui a valu un carton rouge dès la 15e minute. Cela a évidemment fait très mal à la formation montréalaise. 

C’est la deuxième fois en deux matchs qu’un joueur de l’Impact se laisse aller à ses émotions d’une manière coûteuse, après le coup de sang de Rudy Camacho de mercredi dernier.

«On en a parlé après le match contre Vancouver, pour que ça ne se répète pas, mais un moment donné, tu ne peux pas "coacher" une réaction, c'est vraiment difficile», a tenté d’expliquer Henry, après le match.

«Il faut essayer de se contrôler, et Romell ne s'est pas contrôlé, a poursuivi l’entraîneur français. C'était en plus une faute pour lui. Je n'ai pas vraiment compris la réaction, après avoir mis un but. On menait 1-0 et encore une fois, on a dû se battre à dix.»

Et ça, ça entraîne une fatigue supplémentaire au sein d’un effectif déjà surtaxé.

«On a contrôlé la première mi-temps même à dix, après on n'a pas défendu ces deux centres, a souligné Henry. Encore une fois, j'aurais voulu voir le onze contre onze, mais on s'est privés de ça et on paie cher. C'est notre quatrième match en dix jours et pour la deuxième fois, on le joue à dix.» 

«Je pense qu'en deuxième mi-temps, les mecs avaient un peu la pompe, ça a été un peu difficile sur le plan physique, a ajouté l’entraîneur. Mais il va falloir enchaîner parce qu'il y a la Nouvelle-Angleterre bientôt et après, les Red Bulls ici. L'horaire est serré, si on se retrouve à dix à tous les matchs, ça va pas être évident.»

Voyez le point de presse complet dans la vidéo ci-dessus.