Crédit : AFP

Tennis

Tennis: la Fed Cup change de nom

Publié | Mis à jour

La Fed Cup, la coupe du monde de tennis féminin, portera dorénavant le nom de Coupe Billie Jean King, a-t-il été annoncé jeudi.

Ainsi, c’est la première fois qu’une grande compétition mondiale par équipe porte le nom d’une femme, «ce qui amorce une nouvelle ère pour ce tournoi emblématique et représente un moment historique pour le sport», a indiqué Tennis Canada dans un communiqué de presse.

L’annonce du changement de nom a été faite pendant la semaine précédant le 50e anniversaire de la création du Circuit Virginia Slims, qui a vu neuf femmes, dont Mme King, tout risquer pour défendre l’égalité des droits au tennis. Connues sous le nom de «Original 9», ces joueuses ont permis la création de la WTA et ouvert la voie pour que le tennis devienne une référence dans la lutte pour l’égalité dans le sport et dans la société.

Évidemment, l’Américaine de 76 ans s’est dite fière de voir son nom associée à l’une des compétitions de tennis les plus importantes au monde.

«Il n’y a rien de tel que le privilège de représenter son pays et de faire partie d’une équipe. C’est pourquoi cette compétition est si spéciale et si importante pour moi. Je suis honorée que la coupe du monde de tennis féminin porte mon nom et c’est une responsabilité que je prendrai très au sérieux. Notre travail consiste à communiquer cette vision avec les futures générations de jeunes filles, car elles verront ainsi qu’elles peuvent en faire partie», a-t-elle mentionné.

«Cette nouvelle marque représente un moment important dans notre sport. La Coupe Davis porte le nom d’un homme, il est donc tout à fait approprié que la coupe du monde de tennis féminin porte celui d’une femme. Compte tenu de ses grandes réalisations et de ses inlassables efforts pour défendre l’égalité partout dans le monde, je ne peux imaginer de récipiendaire plus digne de cet honneur que Billie Jean King», a ajouté. Katrina Adams, vice-présidente de l’ITF, présidente du comité de la Coupe Billie Jean King et présidente du comité pour l’égalité des sexes au tennis.

Parmi les grandes

Mme King est une militante mondiale pour l’égalité qui a consacré sa vie à la lutte contre la discrimination sous toutes ses formes. Les valeurs qu’elle représente incarnent l’éthique d’un tournoi qui a évolué pour devenir la plus grande compétition internationale par équipe dans le sport féminin, regroupant 116 nations en 2020.

Sur le terrain, elle a excellé également comme le prouvent ses 39 titres du Grand Chelem et son ancien statut de numéro 1 mondiale.

«De sa participation à la première Fed Cup en tant que membre de l’équipe américaine victorieuse en 1963, à la création de la WTA pour laquelle elle a été la première présidente, en passant par l’exploit d’être la première athlète féminine à recevoir la médaille présidentielle de la Liberté, Billie Jean King n’a jamais cessé de repousser les limites. Aujourd’hui, elle ajoute une autre “première” à cette liste», a affirmé le président de l’ITF, David Haggerty.

Ce changement de nom fait suite à l’introduction d’un nouveau format de finale réunissant les 12 meilleures nations pendant une semaine à Budapest. À compter de 2021, les Finales de la Coupe Billie Jean King décerneront la plus importante bourse dans le sport féminin par équipe, équivalente à celle offerte aux hommes prenant part aux Finales de la Coupe Davis.

Dans son communiqué, Tennis Canada a rappelé que les bourses avaient été augmentées à 12 millions $.