HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-VANCOUVER-CANUCKS---GAME-THRE

Crédit : AFP

Séries 2020 de la LNH

Brock Boeser fait le point sur les rumeurs

Publié | Mis à jour

Même s’ils comptent sur un noyau de joueurs relativement jeunes, les Canucks de Vancouver ont connu une bonne saison régulière et ont poursuivi leur succès en séries éliminatoires en atteignant les demi-finales d’association.

Une fiche de 36-27-6 (78 points) leur a conféré le septième rang de l’Association de l’Ouest lors du retour du hockey, eux qui se battaient pour une place en séries juste avant que la pandémie de la COVID-19 vienne suspendre temporairement les activités du circuit Bettman. 

Dans la «bulle», les Canucks ont d’abord éliminé le Wild du Minnesota en quatre matchs lors de la ronde qualificative, puis ils ont évincé les champions en titre, les Blues de St. Louis, au terme de six parties. La formation de la Colombie-Britannique a toutefois été prise de court par les Golden Knights de Vegas, alors qu’elle a été incapable de terminer le travail lors du septième match, après avoir effacé un déficit de 3-1 dans la série.

«Notre équipe a fait un grand pas vers l’avant, s’est exprimé le défenseur Quinn Hughes en vidéoconférence avec les médias, jeudi. Ça nous a donné beaucoup de confiance. On sait qu’on peut rivaliser avec n’importe qui.

«Ça été une expérience incroyable, non seulement pour moi, mais aussi pour Elias [Pettersson], Brock [Boeser] et certains de nos jeunes joueurs. Ça nous donne de la confiance pour la prochaine saison, de savoir qu’on a une bonne équipe.»

Malgré un format de séries éliminatoires unique en raison de la pandémie, plusieurs membres de l’équipe ont pu jouer du hockey d’après-saison pour la première fois de leur carrière.

«C’était vraiment une bonne expérience pour notre groupe, a indiqué Boeser. Ça nous a ouvert les yeux d’être en mesure de se rendre aussi loin. Je pense que nous sommes vraiment près d’atteindre la finale. C’est excitant pour notre groupe. Je crois que notre équipe est tout près du but et qu’on peut gagner une coupe Stanley dans les prochaines années. J’y crois vraiment et je pense que les entraîneurs et les joueurs y croient aussi.»

«Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je savais que le jeu allait être plus physique, a ajouté Hughes, à propos des séries éliminatoires. Quand tu joues contre une équipe sept fois, tu commences à connaître certaines tendances chez quelques joueurs. Ça devient beaucoup plus une question de mental en séries et c’est excitant. Le plus de plaisir que j’ai eu cette saison, c’est le hockey dans la bulle. En espérant que notre équipe puisse participer [aux éliminatoires] à chaque année.»

Une révélation 

Les attentes étaient déjà élevées envers Hughes, sélectionné au septième échelon du repêchage de 2018 par les Canucks, et ce dernier a tout de même réussi à surpasser les espoirs placés en lui en obtenant un impressionnant total de 53 points en 68 matchs, ce qui lui a valu une nomination pour le trophée Calder, remis à la meilleure recrue de la saison.

«Je vais essayer de devenir meilleur dans toutes les facettes du jeu, que ce soit mon coup de patin, mon tir, mon maniement de rondelle. Je ne sais pas de combien de temps nous allons pouvoir bénéficier avant le début de la prochaine saison, mais je vais faire tout ce que je peux pour devenir encore meilleur.»

Boeser ignore les rumeurs 

Depuis quelques semaines, le nom de l’attaquant Brock Boeser circule fréquemment dans les rumeurs de transaction impliquant les Canucks. Le principal intéressé ne porte pas une attention particulière aux spéculations, lui qui souhaite rester avec l’équipe qui l’a choisi en première ronde (23e au total) du repêchage de 2015.

«Je ne pense pas que je vais être échangé. Évidemment il y a des rumeurs qui circulent dans les médias. J’aime la ville de Vancouver, mes coéquipiers, l’organisation et les partisans. Je veux être un Canuck.»