HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-PHILADELPHIA-FLYERS

Crédit : AFP

LNH

Bjugstad règle un problème chez le Wild

Publié | Mis à jour

En ramenant au bercail Nick Bjugstad, le directeur général du Wild du Minnesota Bill Guerin a surtout réglé un problème avec sa ligne de centre.

Surtout à un moment où l’iconique capitaine Mikko Koivu ne devrait pas s’entendre à nouveau avec l’équipe, l’arrivée d’un joueur avec les qualités de Bjugstad est réconfortante. Eric Staal, Joel Eriksson Ek et Victor Rask étaient jusqu’à présent les trois joueurs de centre réguliers sous contrat avec l’organisation.

Même si Koivu finit par rester, l’ajout de Bjugstad en provenance des Penguins de Pittsburgh donnera de la profondeur à la formation.

«Je crois qu’il a un potentiel incroyable. Vous voyez une combinaison entre gabarit et technique», a mentionné Guerin samedi au site NHL.com, tout en vantant la vision du jeu et les mains de l’ancien des Panthers de la Floride.

Après tout, Bjugstad a inscrit deux fois plus de 40 points en une saison et s’acquitte de plusieurs tâches défensives grâce à sa taille de 6 pi 6 po. Guerin ne risque pas grand-chose avec cette acquisition puisqu’il n’a cédé qu’un choix conditionnel au repêchage de 2021 et les Penguins retiendront aussi la moitié du salaire annuel de 4,1 millions $ du joueur.

Pas une saison facile

Rattrapé par une blessure aux abdominaux, pour laquelle il a dû être opéré en novembre, et une blessure au bas du corps, Bjugstad n’a disputé que 13 parties en saison régulière en 2019-2020, récoltant deux points. Il n’a pu aider les «Pens» dans leur lutte en ronde qualificative face au Canadien de Montréal

«C’était tout un défi. Évidemment, en tant qu’athlète, tu essaies de faire de ton mieux pour prendre soin de ton corps, a admis l’athlète de 28 ans. J’ai toujours fait attention à ça et quand ça ne fonctionne pas comme tu veux et que ta santé décline, ça devient frustrant. Mais j’aime bien penser à ça comme une expérience qui m’a permis d’apprendre.»

Malgré ces quelques difficultés, Guerin n’a pas hésité à mettre la main sur le joueur qui a inscrit 207 points en 439 matchs en carrière. Il faudra désormais bien l’entourer.

«Cet entre-saison, c’est notre responsabilité et celle de Nick de s’assurer qu’il fasse ce qu’il faut pour rester en santé parce que je crois aux capacités qu’il possède», a rappelé le DG.

Originaire de Minneapolis, Bjugstad réalise certainement un rêve en s’amenant avec le club qu’il a supporté toute son enfance.

«Évidemment, c’est un bonus d’être ici au Minnesota, entouré de ma famille et de mes amis, mais je suis ici pour prendre ça au sérieux et j’ai déjà supporté le Wild du Minnesota. Je les ai regardés toute ma vie en grandissant. Je ne peux vous dire à quel point je suis excité d’avoir cette opportunité», a-t-il assuré.