HKN-HKO-SPO-PHILADELPHIA-FLYERS-V-COLORADO-AVALANCHE

Crédit : AFP

LNH

Couturier remporte le trophée Selke, Danault grimpe les échelons

Publié | Mis à jour

«À ma première saison à Drummondville, Guy Boucher m’avait dit que si je voulais avoir du temps de jeu en fin de match, alors que l’écart était d’un seul but, je devais être responsable des deux côtés de la patinoire.»

La leçon a été entendue et appliquée. Reconnu pour ses qualités défensives depuis son arrivée dans la LNH, en 2011-2012, Sean Couturier a obtenu la consécration, jeudi soir. L’attaquant des Flyers a remporté le trophée Selke, remis au meilleur attaquant à caractère défensif de circuit.

Finaliste il y a deux ans, l’attaquant de 27 ans a survolé le scrutin. Son nom est apparu sur 163 des 170 bulletins de vote remis par les membres de l'Association professionnelle des journalistes attitrés au hockey. Il a obtenu 117 votes de première place.

«Ce n’est pas nécessairement un trophée auquel on pense (en gravissant les échelons vers la LNH), mais c’est plaisant de voir son travail être reconnu et de savoir que les gens l’apprécient. C’est un grand honneur. Ça signifie beaucoup», a indiqué le lauréat par voie de visioconférence.

Au scrutin, le centre des Flyers a devancé Patrice Bergeron, finaliste pour une neuvième saison consécutive (un record) et Ryan O’Reilly, le récipiendaire de l’an dernier.

Pour une troisième année de suite, Bergeron a raté l’occasion de devenir le premier joueur à remporter ce titre à cinq occasions. Ses quatre trophées Selke le placent sur un pied d’égalité avec Bob Gainey.

Dans les deux sens

Couturier a été dominant dans le cercle des mises en jeu. Il a mené la LNH avec un pourcentage d’efficacité de 59,6%. Il a été tout aussi efficace en territoire défensif avec un pourcentage de succès de 59,5% (2e rang).

Il a été l’attaquant le plus utilisé des Flyers en infériorité numérique (140 mins 29s) et celui qui a passé, en moyenne, le plus de temps sur la surface de jeu. (19 mins 50s).

S’il n’a été limité qu’à 22 buts cette saison, il a connu des campagnes de 31 et 33 buts au cours des deux saisons précédentes. Preuve qu’il possède une touche offensive. Voilà un critère devenu essentiel, au fil des ans, pour mettre la main sur ce prix.

«Il faut maintenant que tu affiches de bonnes statistiques. J’ai joué avec Claude Giroux et Jakub Voracek, d’excellents compagnons de trio, au cours des dernières saisons. Ils m’ont permis d’élever mon jeu offensif à un autre niveau.»

Danault grimpe les échelons

Remporter le trophée Selke n’est pas qu’une affaire de statistiques. Avant d’espérer y graver son nom, il faut faire grandir sa réputation et faire reconnaitre son travail. Des tâches qui s’étirent parfois sur quelques saisons.

Phillip Danault a fait des pas de ce côté. Septième au scrutin l’an dernier, le joueur de centre du Canadien a, cette fois, pris le sixième rang. Il a récolté 175 points, obtenant même un vote de première place et un vote de seconde place.

• Couturier est devenu le troisième joueur des Flyers remporter ce titre après Bobby Clarke, en 1982-1983 et Dave Poulin, en 1986-1987.