Crédit : AFP

Séries 2020 de la LNH

Quatre candidats au trophée Conn-Smythe

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Elles ne sont plus que quatre. Les équipes toujours dans le portrait des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) sont maintenant à huit victoires de la coupe Stanley. 

Dans chacune des formations, au moins un joueur s’est démarqué, et ainsi, s’est donné une option afin de remporter le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile des éliminatoires.

Lightning de Tampa Bay

En l’absence du capitaine Steven Stamkos, plusieurs joueurs du Lightning se sont vu attribuer des responsabilités additionnelles. Aucun d’entre eux n’a répondu aussi bien que Brayden Point. Le patineur de 24 ans a animé l’attaque des siens avec une récolte de 18 points en 13 matchs. C’est aussi l’attaquant le plus utilisé de Jon Cooper avec un temps de jeu moyen de 21 min 43 s. Il a aussi conservé une fiche de +7. Point devra toutefois maintenir la cadence s’il veut soulever le trophée, puisque le gardien Andrei Vasilevskiy aspire lui aussi à récolter cet honneur. Le Russe a maintenu une moyenne de buts alloués de 1,91 et un taux d’efficacité de ,931, tout en récoltant 10 victoires en 13 matchs.

Islanders de New York

La formation new-yorkaise est le parfait exemple du travail collectif. Tout le monde met la main à la pâte et ça rapporte des résultats. Les trois joueurs du trio formé de Josh Bailey, Brock Nelson et Anthony Beauvillier mériteraient présentement cet honneur. Les deux premiers sont les meilleurs pointeurs de l’équipe, eux qui ont respectivement amassé 17 et 15 points, tandis que le troisième est le meilleur buteur de l’équipe, avec ses huit filets. Malgré le bon travail du gardien Semyon Varlamov, c’est Thomas Greiss qui a commencé le septième match contre les Flyers de Philadelphie et qui sait si l’entraîneur-chef entamera la série contre le Lightning avec l’Allemand. Le tandem demeure à surveiller dans cette course.

Stars de Dallas

Aucune des quatre équipes restantes possèdent un meneur incontesté dans la course au trophée Conn-Smythe autant que la formation texane. Le défenseur Miro Heiskanen était déjà vu comme un excellent joueur à sa position, mais sa performance en éliminatoires l’élèvera parmi les meilleurs défenseurs du circuit Bettman. L’athlète de 21 ans a obtenu un impressionnant total de 21 points en 16 matchs, en plus d’être le joueur le plus utilisé par l’entraîneur-chef Rick Bowness, avec une moyenne de temps de jeu de 25 min 54 s.

Golden Knights de Vegas

Robin Lehner a rapidement donné raison à l’entraîneur-chef Peter DeBoer, qui l’a préféré à Marc-André Fleury pour occuper le rôle de gardien partant de la formation du Nevada. En 12 matchs, il a signé huit victoires, tout en conservant une moyenne de buts alloués de 1,99 et un taux d’efficacité de ,918. Lehner devra toutefois s’assurer d’offrir de bonnes performances contre les Stars de Dallas – et lors de la finale de la coupe Stanley s’il s’y rend – puisque le défenseur Shea Theodore s’est imposé comme l’un des meilleurs arrières de la LNH depuis le retour au jeu. Il a récolté 16 points en 15 matchs.