Crédit : Photo AFP

Séries 2020 de la LNH

Le Lightning va-t-il tomber dans le piège?

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le Lightning de Tampa Bay aura la chance d’arriver reposé pour la finale de l’Association de l’Est, mais il ne devra pas prendre les Islanders de New York à la légère.

Lorsque les joueurs de la formation floridienne fouleront la patinoire du Rogers Place, lundi à Edmonton, dans le cadre du premier match de sa série, une semaine se sera écoulée depuis leur dernier duel contre les Bruins de Boston. Le Lightning a même pu arriver à destination alors que son prochain adversaire terminait le septième match de sa série contre les Flyers de Philadelphie.

• À lire aussi: Max Domi sur le marché des transactions?

• À lire aussi: Quelques candidats au trophée Conn-Smythe

«Nous allons avoir à gérer le décalage horaire, entre autres, a exprimé l’entraîneur-chef des Islanders Barry Trotz, dimanche. Ils ont probablement eu une rencontre à notre sujet [samedi] ou [dimanche]. Ils ont une longueur d’avance sur nous parce qu’ils nous ont regardé et ils nous ont analysé. Nous avons aussi essayé de le faire, mais nous devions nous concentrer sur le moment présent.»

Le Lightning, reconnu pour son attaque dangereuse, affrontera un adversaire similaire à celui qu’il a rencontré lors de la ronde des 16, les Blue Jackets de Columbus, c’est-à-dire une équipe qui excelle défensivement et qui peut frapper à tout moment offensivement.

«C’est une bonne équipe. Ils ont beaucoup de profondeur à l’attaque, a dit le défenseur Victor Hedman, en conférence de presse. Barzal est différent des autres joueurs, mais ils ont Anders Lee, Brock Nelson, Beauvillier. Ce sont des joueurs hautement talentueux. Ils sont gros et ils n’ont pas peur de foncer au filet. On doit leur rendre la vie difficile.»

«Ils ont quatre lignes qui peuvent contribuer, ce qui leur donne toujours une chance de gagner, a ajouté Ryan McDonagh. C’est un style de jeu difficile auquel faire face. Il n’y a pas de passe-droit contre eux. Chaque présence sur la glace est importante.»

Lors des éliminatoires de 2018, la formation floridienne avait échoué en sept matchs à ce stade-ci de la compétition. Une saison plus tard, elle était humiliée en quatre petites parties contre Columbus. Aujourd’hui, le noyau de l’équipe est sensiblement le même et il a appris de ces deux défaites difficiles à digérer.

«Nous avons appris des leçons à la suite de défaites difficiles, a révélé Hedman. Il y a aussi eu plusieurs belles victoires. [...] Nous ne sommes ni trop confiants, ni trop pessimistes. Il faut maintenir une attitude positive, peu importe qu’on gagne ou qu’on perde. Tu dois seulement penser au prochain match.»

«Contrairement aux années précédentes, on joue mieux défensivement devant Vasilevskiy. Vasilevskiy est notre meilleur joueur à chaque soir», de dire l’attaquant Ondrej Palat.

Toujours sans Stamkos, mais avec Kucherov

Absent depuis la deuxième phase du plan de retour au jeu de la Ligue nationale de hockey en raison d’une blessure au bas du corps, le capitaine Steven Stamkos ratera la totalité de cette série et nul ne sait s’il pourrait être de retour dans l’éventualité où le Lightning atteint la finale de la coupe Stanley.

Pour sa part, Nikita Kucherov sera de retour sur la glace, lui qui avait reçu le bâton du défenseur des Bruins de Boston Zdeno Chara au visage lors du dernier match entre les deux équipes. Kucherov avait tenté un retour plus tard dans la rencontre, mais était finalement retourné au vestiaire une deuxième fois, sans retourner sur la glace.